Quels sont les différents domaines d’application de l’impression 3D ?

0
23

L’impression 3D existe depuis des décennies, mais sa popularité et son utilisation ont augmenté ces dernières années. De nouvelles applications d’impression 3D sont constamment développées, mais les applications détaillées ci-dessous ont récemment gagné en popularité.

L’essor récent de l’impression 3D s’explique en grande partie par le fait qu’il s’agit d’une technologie simple qui peut être utilisée pour des applications dans toutes sortes de domaines. À ses débuts, l’impression 3D présentait des coûts d’entrée élevés. Les modèles d’imprimantes 3D et les matériaux étaient chers. Ces dernières années, grâce aux améliorations et aux variations des technologies des machines et des matériaux utilisés, les coûts ont baissé, rendant les applications de l’impression 3D plus accessibles et rentables, dans tous les secteurs de l’industrie et de l’éducation.

Plongeons dans les principales applications des technologies d’impression 3D.

La mode

Depuis quelque temps, la technologie d’impression 3D a fait son entrée dans le secteur de la mode, en particulier dans la haute couture. Les options créatives des créateurs de mode s’en trouvent considérablement élargies. Ils peuvent créer des coupes et des lignes de vêtements uniques avec des motifs complexes et inventifs. Il est désormais possible d’imprimer des jupes, des robes, des chaussures et d’autres articles d’habillement. Par conséquent, de nombreux professionnels du secteur préfèrent utiliser une imprimante 3D professionnelle pour développer des idées uniques et originales.

Elle permet également de personnaliser les vêtements, de réduire les stocks et les déchets. L’imprimante 3D rationalise la production en réalisant des commandes personnalisées et en réduisant les déchets de matériaux. Cette technologie permet de tester plus facilement les nouvelles pièces et encourage l’utilisation des matériaux nécessaires à la fabrication sans gaspillage. Les ornements pour les textiles classiques, la couture et les accessoires de mode tels que les boutons, les bagues, les lunettes de soleil et les parapluies sont également produits avec des imprimantes 3D.

En outre, la fabrication additive réduit le temps et le coût de production des pièces métalliques pour les articles en cuir. Vous pouvez désormais personnaliser vos chaussures, chemises ou autres accessoires de mode en gravant vos initiales ou celles de vos proches, grâce à ces alternatives d’impression tridimensionnelle.

La médecine

Au cours des dernières années, de nombreuses applications de l’impression 3D ont vu le jour dans le monde de la médecine. Elles vont de la bio-impression – où des biomatériaux tels que des cellules et des facteurs de croissance sont combinés pour créer des structures de type tissu imitant leurs homologues naturels – aux dispositifs médicaux tels que les prothèses.

  1. Les prothèses imprimées en 3D illustrent la polyvalence de l’impression 3D. Il est difficile et coûteux de produire des prothèses adaptées à un patient. Grâce à l’impression 3D, des prothèses sur mesure peuvent être modélisées et imprimées à un coût nettement inférieur. Auparavant, les enfants ayant besoin d’une prothèse devaient attendre d’en recevoir une pour être sûrs qu’elle ne devienne pas trop grande. Désormais, une nouvelle prothèse peut être imprimée en 3D pour eux tous les quelques mois. Dans certains pays du tiers-monde, les prothèses ne sont même pas une option, ils peuvent maintenant profiter de celles imprimées en 3D.
  2. Les applications de l’impression 3D en médecine sont également utilisées pour produire des implants orthopédiques en métal. Grâce aux capacités de l’impression 3D à créer des surfaces poreuses, ces types d’implants s’intègrent plus facilement aux os naturels du patient, leur permettant de se développer dans l’implant. Dans certains cas, un patient reçoit un implant pelvien en titane, l’autre reçoit une nouvelle mâchoire inférieure en titane. Un motocycliste dont le visage avait été gravement blessé dans un accident de la route a vu son visage reconstruit à l’aide de pièces imprimées en 3D.
  3. La bio-impression permet d’imprimer en 3D des organes artificiels, ce qui permet de résoudre plus rapidement les problèmes de défaillance d’organes chez les patients, ce qui est important tant pour le patient et sa famille que pour les systèmes de santé.
  4. Des tissus imprimés en 3D ont été mis au point pour les essais pharmaceutiques. Il s’agit d’un moyen rentable et éthique d’aider à identifier les effets secondaires des médicaments et de valider des dosages sûrs. Des pilules peuvent être produites en utilisant le procédé d’impression 3D jet de liant (Binder Jetting). Ce procédé permet aux pilules produites d’être très poreuses, ce qui permet d’obtenir des doses élevées dans une seule pilule qui peut être dissoute rapidement et facilement digérée, ce qui est utile pour traiter des maladies comme l’épilepsie.
  5. La dentisterie a également connu une grande avancée avec l’introduction de l’impression 3D. Les fabricants de produits dentaires peuvent désormais produire plus rapidement en dématérialisant leur cycle de fabrication. Sur le plan technique, l’impression 3D augmente l’efficacité des appareils dentaires, par exemple. Ils sont désormais fabriqués sur mesure. La chirurgie dentaire s’est également grandement améliorée grâce à des guides d’implants plus précis. La restauration des prothèses dentaires est enfin devenue plus facile grâce à ce procédé révolutionnaire. Le fichier numérique du scanner prend en compte les modifications qui justifient le redimensionnement de l’appareil.

Le Prototypage dans la fabrication industrielle

L’impression 3D a d’abord été développée comme un moyen d’accélérer le prototypage. Avec un prototype traditionnel moulé par injection, la production d’un seul moule peut coûter des centaines de milliers d’euros et prendre des semaines. C’est très peu pratique si vous essayez d’améliorer la conception à chaque nouvelle itération. La technologie d’impression 3D réduit considérablement les délais requis par la fabrication traditionnelle, permettant de fabriquer un prototype en quelques heures, et non en plusieurs semaines, et pour une fraction du coût. Les secteurs de l’automobile et de l’aérospatiale ne sont que deux des industries impliquées dans la fabrication qui profitent des avancées des technologies d’impression 3D.

La fabrication traditionnelle est la plus rentable pour les gros volumes. Dans les situations où un produit ne sera pas fabriqué en masse, l’impression 3D est idéale car elle permet la production relativement peu coûteuse d’un produit dans des volumes beaucoup plus petits ou au cas par cas. Dans le même ordre d’idées, les progrès de la technologie du prototypage rapide ont également donné lieu au développement de matériaux et de procédés, tels que le frittage sélectif par laser (SLS) et le frittage direct par laser métallique (DMLS), qui conviennent à la fabrication de la version finale d’un produit, et pas seulement de son prototype. C’est ce qu’on appelle la fabrication rapide.

Les technologies de l’informatique en cloud étant très répandues aujourd’hui, certaines entreprises proposent des services de fabrication additive en cloud permettant aux consommateurs de fabriquer des pièces et des objets à distance sans avoir à acheter une imprimante 3D.

Les entreprises proposent désormais des services de personnalisation de masse où les consommateurs peuvent personnaliser des objets à l’aide d’un simple logiciel de personnalisation en ligne, et commander les articles qui en résultent – des étuis de téléphone portable par exemple – sous forme d’objets uniques imprimés en 3D.

Les technologies d’impression 3D ont créé ce que l’on appelle “l’outillage agile”. L’outillage utilisé dans les processus de fabrication tels que l’hydroformage, l’emboutissage et le moulage par injection est conçu de manière modulaire, ce qui permet de réaliser rapidement des prototypes et de répondre aux besoins en matière d’outillage et de fixation.

L’art et la bijouterie

Une application inattendue de la technologie de l’impression 3D se trouve dans le monde de l’art et de la bijouterie.

Les imprimantes 3D permettent aux fabricants de bijoux d’expérimenter des designs impossibles à réaliser avec les méthodes traditionnelles de fabrication de bijoux. L’impression 3D permet également de produire des bijoux individuels, uniques ou personnalisés à un coût bien moindre, en utilisant des matériaux d’impression 3D tels que le PLA (Acide polylactique), l’or ou le platine.

La technologie de l’impression 3D a servi à inspirer les artistes du monde entier. Grâce à l’impression 3D de métaux notamment, les artistes peuvent désormais créer de magnifiques pièces complexes.

Parmi les exemples d’utilisation de la technologie d’impression 3D dans le domaine artistique, citons Banksy, le mystérieux et célèbre artiste de rue britannique, dont les œuvres ont été converties de la 2D à la 3D grâce à l’impression 3D par liage de poudre.

L’artiste néerlandais Oliver van Herpt crée des vases en céramique par impression 3D. Danny van Ryswyk, originaire des Pays-Bas, crée d’étranges sculptures imprimées en 3D, qui rappellent les personnages du cinéaste Tim Burton. L’artiste numérique Gilles Azzaro rend même l’invisible visible en créant des images 3D de voix à partir des ondes sonores de ces dernières.

Ce ne sont là que quelques-unes des innombrables façons dont les technologies d’impression 3D influencent notre monde actuel, de la mode à la médecine en passant par l’industrie et les arts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici