Quelles sont les qualités d’un bon consultant SEO ?

0
426
Quelles sont les qualités d'un bon consultant SEO

Il s’agit d’une question difficile. Si une entreprise souhaite trouver une partie externe pour effectuer des activités de référencement naturel, elle doit faire un bon choix. Le référencement naturel est un domaine très compliqué. Il s’agit d’améliorer le classement dans les moteurs de recherche (en réalité, le classement dans Google est important car il représente 94% du marché en France et est le même presque partout dans le monde (sauf en Chine ou en Russie)). Le référencement naturel est l’action marketing la plus rentable sur Internet et est donc la plus appréciée par les entreprises. Ces entreprises ne s’en soucient pas forcément en interne. D’ailleurs, ce ne serait pas forcément une bonne idée de le faire en interne, car cela nécessite une personne connaissant parfaitement ce domaine, et d’ailleurs, cela ne nécessite pas généralement un employé à temps plein (sauf pour les grandes entreprises). Il ne suffit pas de connaître les bases ou de penser connaître le référencement. Ce serait trop facile.

Le consultant en référencement naturel SEO, un métier de plus en plus populaire

Parlons donc de ce fameux consultant SEO. Avant de parler des critères de choix, nous allons expliquer pourquoi c’est important. Il n’y a pas forcément de formation en référencement. Beaucoup dans ce domaine sont autodidactes et ce sont souvent les meilleurs. Les formations dans ce domaine sont souvent des formations générales en webmarketing et donc utiles pour connaître les bases mais pas les détails. Malheureusement, le succès réside dans les détails. Comme on ne peut pas se fier à la formation du consultant en référencement et que les entreprises ne connaissent souvent rien ou seulement les bases du référencement, la question est de savoir comment choisir le bon prestataire ?

L’intérêt de la sélection vient principalement du fait que le niveau entre les consultants peut être très différent. Cela dépend de l’ancienneté, du fait qu’il soit spécialiste ou non, de son expérience…

Le consultant SEO peut être indépendant ou travailler dans une agence… Je vais surtout parler des consultants indépendants, car c’est ce que je connais le mieux, mais cela s’applique aussi aux agences.

Les critères de choix d’un consultant en référencement naturel

Un bon consultant en référencement naturel est une personne qui :

Interroge d’abord le client : Le référencement est en effet un art, chaque cas est différent. On ne peut pas appliquer une seule méthode pour tous les projets. Il faut connaître les activités de l’entreprise, son objectif en matière de référencement (et si l’entreprise n’en a pas, il faut le définir), connaître l’URL du site web pour pouvoir analyser brièvement le site avant de faire une offre, connaître l’historique de l’entreprise en matière de référencement, demander le niveau de connaissance de l’interlocuteur en matière de référencement (pour pouvoir s’adapter à lui), connaître l’objectif géographique en matière de référencement, savoir ce que l’entreprise peut faire et/ou veut faire en termes d’actions (rédaction de contenu, refonte de site)…. Et ainsi de suite. Un consultant en référencement doit poser ces questions de base.

Il procède dans un premier lieu à un audit SEO très complet : Aucune action de référencement ne devrait commencer sans un audit SEO complet. Cela signifie un audit SEO payant, où l’efficacité du site web en termes de SEO est analysée. Cet audit SEO prend au moins une journée pour les petits sites web. Un consultant en référencement qui commence par des actions sans audit de référencement ou par un rapide audit de référencement gratuit n’est donc pas sérieux.

Il sait s’adapter aux besoins du client : Si vous tombez sur un consultant SEO qui vous suggère une certaine action alors que vous en préférez une autre, il est nécessaire de vous interroger sur ce point. Il est toutefois possible que les actes que vous souhaitez ne soient pas les bons. Dans ce cas,  il doit vous expliquer clairement pourquoi il propose une ligne de conduite différente. C’est alors à vous de décider si ses arguments sont crédibles. Cette démarche est parfois justifiée, et d’autres fois non, c’est parce que la mesure que vous envisagez ne relève pas de son expertise. C’est souvent le cas lorsqu’un consultant n’est pas un expert en référencement.

Il sait s’adapte au budget du client : Je ne veux pas dire qu’il s’adapte au prix proposé par le client. Il peut avoir des difficultés financières, mais il ne va pas baisser son prix de moitié ou même d’un quart. Et s’il le fait, c’est un critère pour ne pas accepter le travail. Un consultant en référencement à court d’argent a toutes les chances d’être un consultant qui ne vend pas, ce qui soulève beaucoup de questions…. Je parle plutôt du fait que si vous n’avez pas les moyens de réaliser une action importante en une fois, il peut répartir les actions dans le temps dans le cadre d’un système de forfait mensuel. Et à l’inverse, si vous voulez que cela se fasse rapidement, il doit pouvoir vous offrir, comme on dit, un service sur mesure. Il doit également être en mesure de vous proposer un audit de référencement sans s’engager à agir par la suite.

Facture des honoraires raisonnables : Un professionnel en SEO doit facturer des honoraires raisonnables. C’est-à-dire qu’il ne doit être ni trop bas ni trop élevé, et encore moins gratuit. Tout consultant qui offre ses services gratuitement devrait lever un drapeau rouge. Il nous arrive de tomber sur des offres d’analyse gratuite du référencement. Il est évident qu’à ce prix-là, vous en aurez pour votre argent. Un audit prend au moins une journée pour être réalisé (minimum). Il est donc évident qu’aucun consultant en référencement de bonne réputation ne donnera une journée de travail gratuitement.

Annonce le bon et le mauvais : je veux surtout mentionner le mauvais. Supposons qu’au cours de la réunion de vente, l’entreprise ait déclaré qu’elle était assez fière de son site, notamment du contenu de telle ou telle page qu’elle avait créée elle-même et qu’elle était irréprochable. Si, au terme de l’enquête, il s’avère que ce n’est pas le cas, un consultant en référencement qualifié l’en informera. C’est évident, mais certains consultants, très commerciaux, ne diront que ce qui fera plaisir au client. Malheureusement, les clients ne veulent pas que nous leur fassions plaisir ; ils veulent plutôt un référencement de qualité.

A une responsabilité de moyens plutôt qu’une obligation de résultat : ce point est essentiel. Dans cette section, nous abordons une pratique potentiellement dangereuse. Certains professionnels en SEO promettent, notamment lors de discours ou d’argumentaires commerciaux, que le site web (qu’ils ne connaissent pas encore) sera en première page de Google. Parfois, ils sont même plus explicites (“engagement à la première page pour 10 mots-clés”, “dans les 3 premières places” …). (“engagement sur la première page pour 10 mots-clés”, “dans les 3 premières places” …).  Je vais être catégorique. Aucun bon consultant en référencement ne sera en mesure de vous garantir un classement. Ceux qui utilisent cette pratique travaillent parfois avec le black hat (qui permet d’atteindre une très bonne position très rapidement même pour des mots-clés très concurrentiels, jusqu’au jour où Google s’en aperçoit) ou le positionnement pour des mots-clés qui ne correspondent à aucune ou presque des requêtes de recherche (vous pouvez même être en première place, mais personne ne cliquera jamais sur votre site). Oubliez donc ce type d’offres.

N’employez pas de techniques “black hat” (sauf si le client le demande et en comprend les conséquences) : certains professionnels du référencement ne seront pas d’accord car ils ont une perspective différente (que je respecte). Le black hat est une idée horrible pour un site qui veut perdurer (sauf dans des cas spécifiques). Il s’agit de faire des comportements particuliers que Google interdit et qu’il réprimera s’il les découvre. La répression implique que le site (ou la page) sera déclassé ou peut-être supprimé de Google. Certains consultants déclarent qu’ils effectueront des travaux “black hat” et, dans cette situation, c’est à l’employeur de décider s’il doit prendre le risque ou non. Certains gourous du référencement, en revanche, ne le font pas, et c’est un problème important.

Déconseille de faire uniquement ce qu’il peut faire : C’est un autre classique. Par exemple, le consultant en référencement n’écrit pas de textes de référencement, mais fait du netlinking. Il vous suggère donc de ne faire que du netlinking. On peut voir cela de loin. Malheureusement, ils sont souvent beaucoup plus subtils.

Un bon pédagogue : Le référencement est un domaine purement technique. De nombreux termes propres à cette discipline ont un lexique qui leur est propre. Un consultant SEO qui n’est pas familier avec l’informatique ou le marketing en ligne sera complètement perdu.

Méthodique : Le référencement naturel est l’action de webmarketing la plus rentable et a le meilleur retour sur investissement. Mais nous parlons ici de moyen/long terme. Le référencement coûte une certaine somme d’argent pour obtenir des résultats. Il faut plusieurs mois pour que Google positionne le site Web de manière optimale et tienne compte des actions. Bien sûr, vous verrez des différences après quelques semaines, mais il faut 2 à 6 mois, selon le mot-clé, pour que les mesures aient un effet optimal. C’est frustrant, mais c’est ainsi. Un consultant en référencement qui vous promet des résultats importants en quelques semaines et des résultats optimaux en 1 mois – laissez tomber. Je les appelle les vendeurs de rêve. C’est génial, mais au bout du compte, nous nous réveillons tous et le réveil est brutal. En outre, si le résultat est réellement achevé en quelques semaines, il pourrait s’agir de black hat…

Cherche à se positionner sur des mots-clés qui font l’objet de plusieurs requêtes (et oui, certains ne le font pas) : en effet, certains consultants SEO peu scrupuleux se positionnent sur des mots-clés qui ne correspondent à aucune ou très peu de requêtes (sans en informer le client, bien sûr) et bien sûr il se positionne très bien sur ces mots-clés (parfois en quelques jours ou même moins). Un client qui ne fait pas attention à cela sera très satisfait du résultat rapide et de qualité… Heureusement, cette pratique est marginale.

Explique à ses clients le contenu de la prestation : un bon consultant en référencement doit expliquer les étapes (audit de référencement, actions, priorités des actions…). Cela semble logique, mais parfois je m’en prends à des consultants en référencement qui ont engagé des entreprises pour améliorer leur référencement, mais ils ne savent pas du tout ou très peu ce qu’il a fait. Cela semble fou, mais vous devez vraiment leur faire confiance.

Fourni de la documentation, notamment un audit SEO approfondi : Un expert en référencement qualifié n’effectuera jamais un audit de référencement sans fournir, en conclusion, un énorme document reprenant tout le contenu de l’audit de référencement. Cela donne au client la possibilité d’effectuer les choses lui-même ou de les faire effectuer par d’autres. C’est un risque pour le consultant, mais c’est un risque à prendre pour un travail de qualité. Il est évident qu’un expert en référencement qui ne fournit pas ou peu de documents exercera un pouvoir puisque le client ne pourra rien modifier sans repartir de zéro.

Veille à respecter les délais : Si un consultant en SEO ne vous propose pas de délai, ne comptez plus sur lui. S’il vous en propose mais ne les respecte pas, la même chose, trouvez quelqu’un d’autre. Sauf, bien sûr, s’il s’agit d’un événement rare qui peut se justifier, ou si c’est lié à un retard de votre part.

Fourni un devis complet : le devis doit préciser ce qui sera fait. Un devis pour un audit de référencement, par exemple, doit être détaillé.

Un minimum d’expérience et de recommandations : cela variera en fonction de l’organisation du client, de l’objectif… On ne demandera pas dix ans d’expérience, et ce ne sera pas forcément un bon signal car le référencement évolue sans cesse, et les stratégies d’il y a dix ans ne sont plus viables. En revanche, si vous cherchez à obtenir un audit SEO, il devra avoir réalisé beaucoup d’audits dans le passé et fournir des solutions à ses clients.

Conclusion :

Ça y est, je vous laisse le soin de choisir votre consultant SEO. C’est à vous d’évaluer tous ces facteurs et de choisir l’expert en référencement qui répond le mieux à vos besoins. Évidemment, il peut y avoir d’autres critères, notamment ceux liés aux sentiments humains que nous pouvons avoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici