ActualitésLes réseaux sociaux et le bonheur : Une relation...

Les réseaux sociaux et le bonheur : Une relation complexe

-

Sommaire

Dix minutes pour évaluer l’impact des médias numériques

Dix petites minutes suffisent pour réaliser un test visant à évaluer l’effet des médias numériques, y compris les réseaux sociaux, sur votre bien-être mental.

Un test simple pour limiter l’exposition aux médias numériques

Conçu par un psychiatre renommé, ce bref test peut aider à limiter l’exposition à certains médias numériques, tels que les réseaux sociaux, souvent accusés de nuire au bien-être.

Dans quelle mesure les réseaux sociaux peuvent-ils affecter la santé mentale? C’est une question qui préoccupe la communauté scientifique, qui mène des recherches approfondies sur ce sujet depuis plusieurs années. Les utilisateurs eux-mêmes reconnaissent l’influence des médias sociaux sur leur bien-être, comme le révèlent plusieurs sondages mondiaux.

Des impacts négatifs sur les adolescents

Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation, une enquête menée par Dove, en partenariat avec Mental Health Europe et l’association e-Enfance, a révélé qu’environ 45% des adolescents français âgés de 10 à 17 ans étaient affectés négativement par les réseaux sociaux.

Stress, anxiété, baisse de l’estime de soi… de nombreux utilisateurs sont conscients de ces effets néfastes, mais peinent à se détacher de ces plateformes.

Évaluer son rapport aux médias numériques

Malgré les outils disponibles pour contrôler l’exposition aux médias numériques, il reste difficile d’évaluer leur véritable impact sur le bien-être et la santé mentale. Robert Waldinger, psychiatre et professeur à Harvard, propose un test simple et rapide pour y remédier.

À la tête de la plus longue étude scientifique sur le bonheur, Waldinger invite chacun à consacrer dix minutes à évaluer son rapport aux réseaux sociaux. Il recommande de se poser deux questions simples après une activité en ligne habituelle : ai-je plus ou moins d’énergie? Suis-je plus ouvert ou ai-je tendance à me replier sur moi-même?

Prendre conscience des effets sur soi-même

Selon Waldinger, si l’activité en ligne vous rend plus dynamique et ouvert, elle est probablement bénéfique. Dans le cas contraire, il suggère de s’en éloigner ou de limiter considérablement cette activité numérique.

Le psychiatre illustre cette approche en partageant son expérience personnelle avec les actualités en ligne. Bien qu’il veuille rester informé, une surcharge d’actualités le plonge dans un état dépressif. Ainsi, il cherche désormais à limiter cette exposition pour préserver son bien-être mental.

Actualité

Oubliez Bouygues, Orange et SFR, ce forfait est la nouvelle référence du marché

Prixtel, l'opérateur télécom discret mais efficace Marre de payer pour un forfait qui ne vous correspond pas et qui vous...

Nintendo Switch établit un nouveau record : elle dépasse la NES en longévité

Une console qui s'impose sur la durée La Nintendo Switch a désormais atteint 2687 jours de présence sur le marché,...

Apple menace-t-il Garmin InReach avec sa nouvelle fonction de messagerie par satellite ?

La nouvelle fonctionnalité d’Apple : une révolution pour les communicateurs par satellite Apple a récemment annoncé une nouvelle fonctionnalité pour...

Meta : nos données personnelles bientôt utilisées illégalement pour entraîner l’IA ?

Onze plaintes déposées contre Meta Le géant de la Tech se retrouve dans une situation délicate. Le jeudi 6 juin,...

L’Effet Mistral AI : La French Tech atteint près d’un milliard d’euros en juin

Le total des fonds levés par les start-up françaises en juin s'élève à 912 millions d’euros. Une part significative...

Votre PC Windows est vulnérable aux attaques via Wi-Fi public sans les mises à jour

La menace des réseaux Wi-Fi publics pour votre PC Windows Utiliser un Wi-Fi public sur votre PC Windows peut être...

Populaires

Comment contacter le service client Vinted ?

Vinted : le service client Vinted est un dressing virtuel...

Comment nettoyer votre clavier sans l’endommager ?

Optimiser le nettoyage de votre clavier Si vous utilisez souvent...