ActualitésAmazon Alexa ou Google Assistant : lequel est le...

Amazon Alexa ou Google Assistant : lequel est le meilleur en 2023 ?

-

Une enceinte connectée est un élément essentiel pour contrôler une maison connectée. Les principaux acteurs de ce marché, Amazon et Google, proposent respectivement leurs assistants vocaux ainsi que leurs enceintes et écrans connectés Echo et Nest. Il est crucial de faire le choix entre ces deux écosystèmes en fonction de la compatibilité avec vos autres appareils connectés et de la convivialité au quotidien.

J’ai personnellement opté pour Google Assistant en 2017 en utilisant une Google Home Mini, car il offrait une grande compatibilité avec les appareils du marché et était compatible avec mon Chromecast. Au fil des années, j’ai rencontré quelques bugs, mais j’ai également pu bénéficier de nombreuses améliorations.

Mon utilisation a évolué, et j’ai depuis ajouté un Nest Audio, plusieurs Nest Hub, et un Nest Mini, que j’utilise en mode multi-room. Google Assistant m’aide au quotidien, que ce soit pour la musique, la gestion des appareils, ou la création de listes de courses et de rappels. Après avoir déménagé dans une maison il y a plus d’un an, j’ai intensifié l’utilisation du multi-room et des appareils connectés, notamment pour le chauffage et l’éclairage.

L’hiver dernier, j’ai activé Alexa sur ma barre de son par curiosité et j’ai découvert que l’assistant d’Amazon avait de nombreuses fonctionnalités. J’ai ensuite acheté plusieurs enceintes et écrans Echo Dot et Echo Show en début d’année pour comparer les deux écosystèmes et assistants. Voici donc une comparaison détaillée pour vous aider à choisir l’assistant qui convient le mieux à votre utilisation.

Sommaire

Compréhension

Une enceinte connectée est généralement équipée d’un assistant vocal qui écoute et interprète vos commandes. La compréhension de ces commandes est cruciale pour que l’assistant puisse exécuter correctement les tâches demandées. Au début de cette expérience, Alexa comprenait beaucoup mieux mes instructions que son concurrent, que ce soit pour la lecture de musique, l’allumage des lumières ou l’ajout d’articles à ma liste de courses, que ce soit en français ou en anglais.

Google Assistant avait plus de difficultés à comprendre mes demandes, parfois en ajoutant des éléments inattendus à ma liste de courses ou en ne comprenant pas la fin de mes phrases. Ces problèmes se produisaient dans les deux langues, et Google Assistant avait parfois du mal à passer d’une langue à l’autre par rapport à Alexa. Cependant, depuis septembre 2023, la situation s’est améliorée, et Google Assistant fait moins d’erreurs lors de l’interprétation des commandes, bien qu’Alexa reste plus précis.

Le principal défi que j’ai rencontré avec Google Assistant en termes de compréhension est la variation de sa performance. Au fil du temps, sa capacité à comprendre les commandes a fluctué, passant de la compréhension correcte à une compréhension moindre, puis revenant à une performance acceptable. Cette instabilité peut être frustrante au quotidien, même si l’on espère des améliorations constantes à l’avenir.

Complexité des commandes

Un domaine où Google Assistant surpasse largement Alexa est sa capacité à comprendre des commandes complexes. Par exemple, lorsque vous demandez à Google d’éteindre les lumières de deux pièces en une seule commande, l’assistant est capable de comprendre qu’il s’agit de deux actions dans des pièces différentes. En revanche, Alexa ne parvient pas à interpréter cette demande, se contentant de signaler qu’elle n’a pas trouvé de groupe ou d’appareil nommé “cuisine et salon”.

De plus, Google Assistant excelle lorsqu’il s’agit de recherches en ligne ou d’interactions naturelles avec les utilisateurs. C’est donc la solution à privilégier si vous recherchez un assistant vocal vraiment intelligent, en particulier si vous avez des enfants à la maison.

Rapidité d’exécution

La principale différence que j’ai notée lors de l‘utilisation d’Alexa pour la première fois est la rapidité d’exécution des commandes, qui se fait en à peine une seconde. En revanche, Google Assistant prenait plusieurs secondes pour comprendre la commande, que ce soit pour allumer ou éteindre la lumière. Parfois, il était plus rapide d’effectuer la tâche soi-même plutôt que d’attendre la réponse de l’assistant.

Cependant, il est important de noter que les performances de Google Assistant se sont considérablement améliorées ces dernières semaines, et il faut désormais en moyenne deux secondes pour allumer une ampoule WiFi ou ZigBee, contre une seconde pour Alexa. Bien que des progrès aient été réalisés, Alexa reste plus rapide dans ce domaine.

Interactions

Une autre différence entre les deux assistants réside dans leurs interactions avec les utilisateurs. Lorsqu’on demande à Alexa d’effectuer une action sur un éclairage ou une prise, elle répond simplement “OK” de manière basique. En revanche, Google Assistant adopte une approche plus subtile. Si l’appareil à contrôler se trouve dans la même pièce que l’enceinte, une note de musique est jouée pour indiquer visuellement que l’action a été réalisée. Lorsque l’appareil se trouve dans une autre pièce, une confirmation verbale précisant le nom de l’appareil est émise. Cette approche de Google Assistant ajoute une couche de sophistication à l’expérience utilisateur.

Maison connectée

Comme mentionné précédemment, une enceinte connectée est essentielle dans une maison connectée pour contrôler divers appareils intelligents. Bien qu’Amazon et Google soient compatibles avec de nombreuses marques et plates-formes, leur approche diffère légèrement.Google facilite le contrôle des produits de différentes marques grâce à son application Google Home, tandis qu’Amazon se positionne au centre en éliminant le besoin de plates-formes tierces.

Hub domotique

Depuis plusieurs années, certains modèles d’enceintes et d‘écrans connectés Echo intègrent nativement un hub domotique ZigBee. Cette fonction permet de connecter des ampoules, des prises et d’autres appareils domotiques sans avoir besoin d’un hub tiers. Par exemple, les ampoules Philips Hue, IKEA Trådfi et Lidl Silvercrest et Livarno peuvent être achetées individuellement, sans nécessiter l’achat d’une passerelle supplémentaire, ce qui représente une économie de coûts et d’espace.

Plus précisément, cela signifie que votre enceinte Echo contrôle directement vos ampoules et autres produits, éliminant la nécessité de passer par Internet pour communiquer avec la passerelle du produit, qui ensuite transmet la requête à votre appareil. En revanche, Google n’a jamais promu l’utilisation de Zigbee et se contente de se connecter aux différents produits en passant par la plateforme du fabricant. Cependant, cette situation pourrait évoluer avec l’arrivée de Matter.

Routines

Bien que les deux écosystèmes proposent des routines intégrées, celles d’Alexa sont nettement plus avancées et abouties que celles de Google. Alexa offre un plus grand nombre de conditions, permettant des automatisations très sophistiquées.

Google permet simplement de déclencher des automatismes en fonction de commandes, d’horaires spécifiques, du lever ou du coucher du soleil, ou de certains états d’appareils particuliers. En revanche, Alexa propose des fonctionnalités plus avancées, telles que la possibilité de déclencher des actions en désactivant un réveil, en détectant des bruits tels que ronflements, aboiements, pleurs, toux, bips, etc. De plus, Alexa offre un plus large éventail d’actions, y compris la possibilité d’envoyer des notifications, de contrôler des appareils connectés avec plus de flexibilité, et de s’intégrer avec IFTTT.

Il convient de noter que Google Home propose récemment un éditeur de script avancé, mais l’utilisateur doit coder lui-même les actions, ce qui peut compliquer le processus.

Voici quelques exemples d’automatisations possibles avec Alexa : régler les radiateurs en mode économique lorsque vous activez l’alarme ou ouvrez une fenêtre, ou jouer de la musique relaxante lorsque votre chien aboie. De plus, vous n’avez pas nécessairement besoin d’enceintes Echo pour utiliser ces routines, car l’application suffit. Ainsi, vous pouvez automatiser les interactions entre vos produits connectés de manière avancée avec Alexa, tout en utilisant des enceintes Nest Audio pour le contrôle quotidien.

TV

Que vous optiez pour Alexa ou Google Assistant, les deux sont compatibles avec les dongles TV de ces deux géants. Cependant, leur intégration et leur fonctionnement diffèrent, ce qui peut également influencer votre choix.

Chromecast vs. Fire TV

Quelle que soit votre préférence entre Google et Amazon, il est indéniable que les Chromecast sont beaucoup plus populaires en France. Cela a un impact sur la manière dont vous regardez la télévision. La plupart des box des opérateurs, à l’exception d’Orange, sont basées sur Android TV et intègrent donc un Chromecast. De plus, de nombreuses applications TV ne sont pas compatibles avec Fire TV. Par conséquent, l’utilisation d’une Fire TV vous limite à certaines applications et peut nécessiter l’achat d’un dongle supplémentaire, même si votre opérateur fournit déjà un dongle TV dans son offre.

De plus, lorsque vous utilisez un téléphone ou une tablette Android pour caster un programme sur un appareil Chromecast, une notification est automatiquement créée sur votre appareil mobile ou tablette, vous permettant de mettre en pause le contenu et de le contrôler. Cette fonctionnalité n’est pas présente sur Fire TV.

Son surround

Cependant, la Fire TV propose d’autres avantages en ce qui concerne son intégration avec les enceintes Echo. Bien que les deux acteurs permettent de contrôler leurs dongles TV depuis leurs enceintes, Amazon pousse l’intégration plus loin en transformant les enceintes Echo en satellites surround pour le son émanant des Fire TV 4K et Cube.

Google a évoqué la possibilité d’une fonction similaire depuis près d’un an, mais cette fonctionnalité n’est pas encore disponible à l’heure actuelle.

Musique 

Passons à quelque chose d’important pour les enceintes : la musique. 

Google et Alexa autorisent tous  deux la gestion par des tiers, mais le premier ne prend pas en charge Amazon Music ou le second ne prend pas en charge YouTube Music. Google propose également la fonctionnalité Chromecast intégrée par de nombreux fabricants, vous permettant ainsi d’inclure des enceintes Bose et Samsung dans un groupe d’enceintes Nest, par exemple. Alexa propose également une fonctionnalité similaire appelée Alexa Cast. C’est moins courant, mais  gagne en popularité parmi les fabricants d’appareils audio. 

Cependant, les deux n’ont pas les mêmes performances en termes de vitesse. Chromecast met quelques secondes à se connecter, mais Alexa Cast est plus rapide et se connecte presque instantanément. Cependant, Chromecast vous permet d’utiliser votre téléviseur dans un groupe audio, permettant la compatibilité avec les systèmes home cinéma d’ancienne génération. Alexa Cast  propose cela en fonction de l’application que vous utilisez, mais ce n’est pas systématique.  

De plus, vous pouvez facilement ajouter ou supprimer des haut-parleurs tout en écoutant des chansons sur votre appareil Chromecast à l’aide de l’application Chromecast. Alexa ne vous permet pas de faire cela sans créer un groupe, ce qui complique ce qui devrait en réalité être une tâche très simple. De plus, vous pouvez contrôler les appareils compatibles Chromecast via des notifications qui apparaissent automatiquement sur votre smartphone ou  tablette Android, ainsi que le contenu de votre téléviseur. 

Même si la qualité audio n’est pas forcément au centre de ce comparatif, il est intéressant de noter qu’après l’arrêt du Home Max, Google ne propose plus d’enceintes haut de gamme, tandis qu’Alexa continue de vendre les Echo Studio. que c’est un choix. Les gens recherchent des enceintes connectées offrant une  très bonne qualité sonore, mais il existe également des enceintes tierces fournies avec Google Assistant et Alexa

Ecran connecté 

Enfin, nous aborderons les écrans connectés proposés par les  deux sociétés. L’approche ici est assez différente, car Amazon préfère intégrer des caméras dans son entreprise et faciliter les appels vidéo. Google, quant à lui, intègre un capteur radar dans le Nest Hub, bien que limité au Nest Hub Max. Amazon a également transformé les écrans connectés en véritables hubs intelligents. Vous pouvez afficher des widgets personnalisables sur votre page d’accueil afin que vous puissiez voir votre liste de courses, votre calendrier, vos actualités et bien plus encore en un coup d’œil. 

Google préfère considérer le Nest Hub comme un objet de design, lui permettant uniquement d’afficher l’heure et les photos. C’est vraiment dommage qu’on ne puisse pas  personnaliser ces éléments, même si les récentes mises à jour de Fuchsia n’ont même pas amélioré la réactivité. Ce système est particulièrement lent et peu confortable à utiliser.

Laquelle est meilleure ?

Il est évident que la réponse à cette question n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, car chaque produit excelle dans un domaine particulier. À mon avis, Alexa avait pris une nette avance, avant que Google ne rattrape en partie son retard en corrigeant des problèmes majeurs, bien qu’il n’ait pas encore proposé les mêmes innovations qu’Alexa.

Actuellement, Alexa est en avance en ce qui concerne le contrôle des appareils connectés, notamment grâce à ses routines avancées et à son hub Zigbee intégré dans les enceintes et écrans Echo. De plus, elle est légèrement plus rapide que Google Assistant, ce qui en fait un choix de prédilection pour une utilisation quotidienne.

Google se démarque dans le domaine de la musique et du Chromecast, ainsi que dans les interactions plus complexes, sans pour autant être en reste en matière de domotique, bien qu’il puisse avoir un léger retard. Cependant, certains bugs inattendus et des mises à jour logicielles nécessaires pour rendre les écrans vraiment utiles, ainsi que pour permettre une intégration complète des enceintes avec un Chromecast pour un son surround, sont des points à regretter.

 

Actualité

MacOS Sequoia fusionne votre Mac et votre iPhone grâce à cette nouvelle fonctionnalité

Avec macOS Sequoia, le nouveau système d'exploitation de bureau d'Apple, la marque à la pomme intègre de nombreuses nouveautés....

Nokia révolutionne les appels téléphoniques avec un son 3D immersif

Une avancée technologique majeure Nokia a franchi une étape décisive dans l’évolution des appels téléphoniques. Le 10 juin 2024, Pekka...

Assassin’s Creed Shadows : Comment la météo dynamique va changer votre façon de jouer ?

Une immersion dans le Japon féodal L’Asie a la cote dans le jeu vidéo en ce moment. Après la sortie...

Apple Vision Pro : le casque d’Apple arrive en France le 12 juillet

Le lancement international du Vision Pro Ce n’était qu’une question de temps avant qu’Apple se décide à offrir un passeport...

De l’eau gelée sur Mars, polluants éternels et voyage dans l’espace 

En système solaire : Mars : de l'eau gelée au sommet des hauts volcans de la planète Rouge Des traces...

03 choses à retenir de l’Ubisoft Forward 2024

L’E3 a peut-être disparu, mais le mois de juin est toujours synonyme d’annonces diverses et variées pour le monde...

Populaires

Comment contacter le service client Vinted ?

Vinted : le service client Vinted est un dressing virtuel...

Comment nettoyer votre clavier sans l’endommager ?

Optimiser le nettoyage de votre clavier Si vous utilisez souvent...