ActualitésLois sur la fraude et abus d'influence sur les...

Lois sur la fraude et abus d’influence sur les réseaux sociaux : ce que vous devez savoir

-

L`Assemblée nationale et le Sénat ont respectivement approuvé une législation visant à réglementer l’activité et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux. Cette nouvelle loi, qui s’applique immédiatement, marque une nouvelle étape dans la meilleure réglementation des activités en ligne. Voici ce qu’il faut retenir à ce sujet. 

Sommaire

La loi visant à lutter contre les arnaques et dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux en #Short :

  • 19 000 citoyens et 400 professionnels ont participé à l’élaboration d`une nouvelle loi anti arnaques et dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux ;
  • La loi a été adoptée à l’unanimité le 1er Juin 2023 et est applicable immédiatement ;
  • Les influenceurs qui ne respectent pas ce texte de loi s’exposent à 2 ans d’emprisonnement et jusqu`à 300 000 euros d`amende ;
  • 6 influenceurs ont déjà été sanctionnés depuis l’annonce de l’adoption de la loi ;
  • Les influenceurs sanctionnés doivent épingler une publication Instagram sur leurs comptes pendant 1 mois ;
  • Les influenceurs sanctionnés peuvent également voir leurs comptes dé-référencés ou même bloqués des différents réseaux sociaux. 

La proposition de loi contre « les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux » adoptée à l`unanimité et applicable immédiatement

Le 31 Janvier 2023, les députés Stéphane Vojetta de Renaissance et Arthur Delaporte du Parti Socialiste ont déposé une proposition de loi visant à lutter contre les « arnaques et dérives » des influenceurs sur les réseaux sociaux. Le document proposé envisage une définition plus précise du statut d’influenceur et l’établissement de règles de conduite claires pour ces nouveaux acteurs du monde numérique, notamment dans les domaines de la publicité et de la collaboration sponsorisée.

La création d’une “force d’influence commerciale” sous l’égide de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a également été évoquée.

Parallèlement, le gouvernement, qui soutient cet effort pour mieux encadrer cette profession, a publié un guide explicatif pour informer les influenceurs de leurs droits et obligations et promouvoir les bonnes pratiques. Le 1er juin 2023, le parlement a approuvé à l’unanimité un projet de loi réglementant l’influence commerciale des influenceurs des médias sociaux, suite aux mesures présentées par les ministres le 24 mars. La loi était le résultat d’une collaboration intensive avec des acteurs majeurs du secteur des influenceurs et a ensuite été transmise au Congrès. Au total, environ 19 000 citoyens et 400 professionnels ont contribué à son développement. Cela a fourni une base juridique solide aux mesures proposées par les ministres.

Six influenceurs ont été sanctionnés depuis le vote de la loi

Au moment où la loi a été adoptée, des effets tangibles commençaient déjà à se faire sentir sur le paysage des influenceurs en France.

La DGCCRF a annoncé des sanctions contre les six influenceurs de haut niveau suivants :

  • Illan Castronovo,
  • Simon Castaldi,
  • Antony Mattéo,
  • Capucine Anav,
  • Gaetan Debled,
  • Léa Montchicourt.

Ces six influenceurs ont tous été sanctionnés pour pratiques commerciales trompeuses.

Les plaintes à leur encontre vont de partenariats non divulgués à des publicités trompeuses pour des services de conseil en paris sportifs, à des divulgations opaques d’annonceurs dans des messages sponsorisés, à la promotion de produits de beauté injectables tels que l’acide hyaluronique. Ces sanctions obligent les influenceurs concernés à publier une publication Instagram épinglée de la DGCCRF sur leur compte expliquant que les autorités de la DGCCRF ont émis une ordonnance restrictive à leur encontre. . Les détails des éléments accusés sont inclus dans la description de la publication. 

Que pouvons-nous apprendre de cette nouvelle loi ? 

Ce nouveau cadre réglementaire est divisé en deux piliers. 

  •  Accompagnement des influenceurs. 
  •  la protection des consommateurs. 

La nouvelle loi soutient donc les influenceurs de la manière suivante :

  • Il énonce une définition juridique de l’influence commerciale, rappelant l’application de la réglementation existante en matière de publicité. 
  • Présentation de la définition légale d’une agence d’influence. 
  • Il impose la nécessité d’accords écrits de forme libre entre les marques, les agences et les influenceurs pour toutes les transactions dépassant certains seuils financiers. 
  • Elle envisage d’élaborer un « guide de bonne conduite » pour les influenceurs, détaillant les règles à suivre et les bonnes pratiques à appliquer. A annoncé la création de l’événement annuel Assises de l`Influence Responsable à Bercy. 
  • Promouvoir une influence responsable et valoriser tous les efforts en ce sens. Cela étendrait les restrictions légales qui s’appliquent aux modèles enfants aux influenceurs mineurs. 

Afin de mieux protéger les consommateurs, la nouvelle loi prévoit des mesures spécifiques telles que : 

  • Le département a annoncé la création d’une cellule dédiée à l’influence commerciale au sein de la DGCCRF, avec une équipe de 15 salariés à temps plein. 
  • Les photos et vidéos retouchées, ainsi que les silhouettes et les expressions faciales générées par l’intelligence artificielle, doivent être totalement transparentes. 
  • Il interdit la publicité de certains biens, services ou causes, en particulier le bien-être, les médicaments, la chirurgie esthétique, la nicotine, l’abstinence thérapeutique et la faune. 
  • Elle définit les obligations de transparence et de responsabilité dans les pratiques de dropshipping. 
  • Elle stipule que les plateformes peuvent être tenues responsables et ont l’obligation de supprimer les contenus illicites. 
  • De plus, elle oblige et réglemente les influenceurs basés à l’étranger à désigner un représentant légal en France et à souscrire une assurance en cas de sinistre. 
  • Elle prévoit des sanctions plus sévères et échelonnées, avec de nouvelles peines telles que des interdictions d’activité et d’éventuelles injonctions des autorités de tutelle.

Quelles sont donc les principales responsabilités imposées aux influenceurs? 

Selon le texte de loi approuvé à l’unanimité par l’Assemblée nationale et le Sénat, les principales obligations qui s’appliquent aux influenceurs sont :

Transparence sur le caractère commercial de leurs publications : Les influenceurs perçoivent une rémunération (pourcentage des ventes, produits gratuits, déplacements, divertissements, etc.) pour la diffusion ou lorsque leur contenu est sponsorisé tout au long de la promotion doivent indiquer clairement si Les références suggérées sont “publicité” ou “coopération commerciale”. 

Identification de l’annonceur ou de la marque : si le contenu est sponsorisé ou payé, l’influenceur doit clairement identifier la marque ou l’annonceur associé. 

Authenticité et vérifiabilité des affirmations : les influenceurs ne peuvent pas promouvoir la qualité, les avantages ou les résultats de leurs produits ou services à moins qu’ils ne puissent les justifier. Les promesses commerciales doivent être vraies et vérifiables. Interdiction de certaines activités publicitaires : Vous ne pouvez pas promouvoir un produit, une pratique, une technologie ou une méthode qui peut être comparée ou substituée à un traitement thérapeutique ou sur ordonnance. De plus, la publicité pour des produits impliquant la plupart des animaux non domestiques est interdite. 

Aucune promotion de produits ou services contrefaits : les influenceurs ne peuvent pas promouvoir des produits ou services qui enfreignent les droits de propriété intellectuelle. Respect de certaines réglementations : Les influenceurs sont tenus de respecter certaines réglementations liées à la promotion de certains produits ou services, telles que : actifs numériques, jeux d’argent, boissons alcoolisées, produits pharmaceutiques, dispositifs médicaux, etc. 

Publicité interdite de certains produits : la publicité sur le tabac, les produits du tabac, les cigarettes électroniques, les produits à base de nicotine, les médicaments sur ordonnance, les produits financiers à haut risque, les conseils ou les abonnements aux pronostics sportifs est interdite. Interdit. 

Responsabilité du dropshipping : Les influenceurs qui pratiquent le dropshipping s’assurent que les produits vendus sont conformes aux lois en vigueur, informent les acheteurs de la véritable identité des fournisseurs, affichent les détails des produits, et le droit de rétractation de 14 jours doit être respecté. Inscription au registre du commerce : Les influenceurs doivent être inscrits au registre du commerce. 

Application de la loi française aux influenceurs non basés en France : Les influenceurs ciblant un public français doivent respecter la loi française, qu’ils soient basés en France ou non. 

Obligation de labelliser les images retouchées : Les influenceurs doivent clairement indiquer si une image ou une vidéo a été retouchée avec la mention « Image retouchée ». Il en est de même lorsqu’une « image virtuelle » est ajoutée à une image créée ou retouchée par l’intelligence artificielle. 

Protéger les images d’enfants mineurs : les influenceurs doivent respecter la vie privée des enfants mineurs lorsqu’ils partagent des images et des vidéos sur des plateformes en ligne.

Quelles sont les pénalités, amendes et pénalités pour les influenceurs contrevenants ? 

Le fait de ne pas indiquer clairement les intentions commerciales de la communication peut constituer une fraude et est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 2 ans (jusqu’à 7 ans en cas de fraude) et d’une amende de 300 000 EUR.

En outre, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a le pouvoir d’exiger des plateformes sociales qu’elles prennent diverses mesures pour faire cesser les contenus illicites, notamment :

  • Afficher des avertissements aux consommateurs.
  • Référencement inversé des comptes sur les réseaux sociaux.
  • Vous pouvez restreindre l’accès ou interdire les comptes sur les réseaux sociaux. 

Ces actions peuvent être engagées si un influenceur enfreint le droit de la consommation et refuse de se conformer à une injonction des services de la DGCCRF. En outre, ce dernier peut également émettre des injonctions, qui peuvent entraîner des peines supplémentaires d’amendes (salaires journaliers pendant la période d’illégalité) et d’interdiction d’exercer une influence commerciale. Si les influenceurs finissent par enfreindre les interdictions de publicité, ils seront soumis à des sanctions spécifiques en fonction de l’industrie.

 

Actualité

Nouvelle app de rencontre ou repaire de stalkers, la drôle de transformation de LinkedIn

LinkedIn : de réseau professionnel à terrain de chasse amoureuse Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, LinkedIn est devenu un pilier...

La première liaison hyperloop prévue en 2035 en Chine

Hyperloop One La Chine, déjà leader mondial des technologies ferroviaires à grande vitesse, se tourne vers l’hyperloop, un système de...

Quand il faut devenir plus “vert” : ces 6 références montrent que nos ordinateurs ont du talent

Acheter un nouveau smartphone ou un nouvel ordinateur peut souvent susciter une dissonance cognitive chez les consommateurs bien informés....

Quelle tablette Samsung choisir en 2024 ? Comparatif et différences

Samsung Galaxy Tab S9 Ultra La meilleure tablette Samsung, tous modèles confondus La Galaxy Tab S9 Ultra est la meilleure tablette...

Quand la science-fiction devient réalité : des hologrammes dans vos lunettes

Le 22 avril, dans la revue Nature Communications, une équipe de chercheurs a présenté les résultats de leurs travaux....

Qu’est-ce qu’Apple Intelligence : l’IA sur votre iPhone et Mac ?

Apple Intelligence marque le début de la marque californienne dans le domaine de l'intelligence artificielle. Avec un ensemble de...

Populaires

Comment contacter le service client Vinted ?

Vinted : le service client Vinted est un dressing virtuel...

Comment nettoyer votre clavier sans l’endommager ?

Optimiser le nettoyage de votre clavier Si vous utilisez souvent...