EntertainmentQuels sont les meilleurs écouteurs true wireless de 2022...

Quels sont les meilleurs écouteurs true wireless de 2022 ?

-

Les écouteurs sans fil ont gagné en popularité avec l’introduction des AirPods d’Apple. Mais voici la question : comment choisir ses écouteurs sans fil ? Nous avons examiné de nombreux modèles afin de trouver les meilleurs pour répondre à cette question.

Les écouteurs sans fil Bluetooth offrent la promesse de ne plus avoir de fils. Une promesse qui pique la curiosité d’un nombre croissant d’individus. Le marché des écouteurs sans fil est en pleine expansion, et il existe actuellement plusieurs modèles parmi lesquels choisir. Après Apple, on retrouve Jabra, Bose, Sennheiser, B&O, Realme, Oppo et OnePlus. Plus il y a de modèles disponibles, plus les prix sont bas.

Le True wireless a rapidement chuté à 100 € alors qu’il était un article haut de gamme (179 € pour les AirPods initiaux en 2019). Aujourd’hui, ils sont disponibles à des prix très variés. De 19,99 € pour des modèles asiatiques méconnus à plus de 300 €, comme le Beoplay EX de Bang & Olufsen, il y en a pour tous les budgets, et les modèles bon marché ne sont pas toujours médiocres.

Nous avons choisi les meilleurs modèles, qui sont classés par usage ou par genre. Ensuite, il y a les autres écouteurs que la rédaction a essayés mais n’a pas choisis. Cela ne signifie pas nécessairement qu’ils sont mauvais. C’est simplement qu’il existe de meilleures options.

Sommaire

Quels sont les meilleurs écouteurs sans fil / True Wireless ?

  1. Nothing ear (1)

AVANTAGES

  • Un design réussi et relaxant
  • Des contrôleurs tactiles à part entière
  • Pour le prix, une réduction du bruit efficace
  • Une compatibilité Android et iOS
  • Un son bien équilibré

INCONVÉNIENTS

  • Une réduction du bruit qui est itérative
  • Il y a une petite perte de la couleur audio.
  • La connexion fastidieuse de plusieurs appareils
  • Choix des codecs (pas d’aptX)

VERDICT :

Nothing, entreprise naissante, signe les premiers écouteurs qui mettent tout le monde d’accord en termes de rapport qualité/prix. Les ear (1) constituent une offre convaincante pour moins de 100 euros. Le design translucide apporte une touche unique. Ils sont confortables et offrent un son bien équilibré. La seule chose que nous pouvons dire à leur sujet est qu’elles manquent d’un caractère sonore distinct. Malgré leur faible coût, ils offrent une suppression active du bruit. Ce n’est pas au niveau des oreillettes haut de gamme, mais c’est suffisant pour le prix. Il fonctionne bien. Comme les commandes tactiles sont complètes, vous pouvez laisser votre smartphone dans votre poche. Nous pourrions critiquer son utilisation des codecs traditionnels tels que SBC et AAC. Dans l’ensemble, nous ne pouvons que suggérer ces ear (1) si vous avez un budget limité. Et si vous êtes à la recherche des AirPods Pro, ces derniers suffiront pour un tiers de leur prix.

  1. Huawei Freebuds Pro 2

AVANTAGES

  • Excellente qualité audio
  • Compatible avec Hi-Res Audio (LDAC)
  • Application compatible iOS qui est petite et confortable.
  • Multipoint

INCONVÉNIENTS

  • Autonomie insuffisante
  • Nous avions espéré une plus grande réduction du bruit (mais ça marche)
  • Mode “faible latence” inefficace

VERDICT :

Voici vos écouteurs, Ayatollah du son. Huawei fournit une copie propre avec les Freebuds Pro 2. Le casque LDAC dispose de deux transducteurs qui offrent un niveau de musicalité rarement vu dans ce style. Et, comme cela a été le cas pour ses enceintes, il a demandé à Devialet de se joindre à la fête. Les écouteurs ont été calibrés par le fabricant français. La conséquence finale est de haut vol. Côté négatif, l’autonomie n’est pas au rendez-vous. Cependant, si vous voulez un écouteur adaptable avec un bon son, c’est une option à explorer.

  1. Bose QuietComfort Earbuds II

AVANTAGES

  • Le meilleur écouteur anti-bruit
  • Qualité sonore qui s’adapte
  • Excellent mode de transparence
  • La latence est faible.
  • Excellente autonomie de la batterie

INCONVÉNIENTS

  • Moins efficace dans les appels que les QC Earbuds
  • Il n’y a pas de multi-touch.
  • Il n’y a pas de recharge sans fil.
  • Un prix plus élevé par rapport au V1.
  • Finition de l’étui

VERDICT :

Avec ses QC Earbuds II, Bose propose la meilleure réduction active du bruit sur écouteurs, atteignant la qualité d’un casque ANC. Ils sont plus compacts que la génération originale, mais ils offrent toujours une superbe qualité sonore et, cette fois, s’adaptent automatiquement à l’audition de chaque utilisateur. À deux exceptions près, ils sont de parfaits compagnons. Ils ne disposent pas de la fonctionnalité multipoint et sont inconfortables en kit mains libres dans un environnement bruyant. Si vous pouvez ignorer ces défauts et que le prix n’est pas rédhibitoire, ils constituent une bonne option.

  1. Jabra Elite 7 Active

AVANTAGES

  • Excellente qualité audio
  • Excellente autonomie de la batterie
  • Etanche (IP57)

INCONVÉNIENTS

  • La réduction active du bruit n’est pas la meilleure.
  • Des basses un peu trop fortes

VERDICT :

Le Elite 7 Active est une variante plus athlétique du Elite 7 Pro. Un écouteur haut de gamme qui combine toute l’expertise de Jabra en matière d’étanchéité, de résistance à la transpiration, de confort et de soutien extrêmement excellent, même dans le sport. Un grand nombre de points qui peuvent être renforcés par un son de haute qualité et un multipoint, une pause active… Pour être honnête, nous ne sommes pas sûrs de ce qui leur manquerait. Oui, une réduction de bruit mieux exécutée, mais pour le sport, nous restons permissifs, notamment parce que le mode transparence est correct et nous semble plus vital pour éviter tout accident lors du jogging matinal.

  1. Technics EAH-AZ60

AVANTAGES

  • Une latence extrêmement faible
  • Compatible Hi-Res Audio (LDAC) avec une bonne signature sonore
  • Une application avec plusieurs possibilités
  • Autonomie de la batterie avec ANC : 7 heures
  • Multipoint

INCONVÉNIENTS

  • Pas de pause active
  • Des écouteurs qui sont plutôt gros
  • La qualité d’appel est médiocre dans un environnement bruyant.

VERDICT :

Technics parvient à tirer son épingle du jeu avec le EAH-AZ60. Ils ont de nombreuses possibilités de progresser. Ils disposent de toutes les options existantes, y compris le multipoint et le LDAC. Ces écouteurs ne sont pas parfaits en tous points, mais ils sont bien équilibrés. Nous les conservons en raison de leur très faible latence. Si elle était auparavant dans la moyenne, c’est en activant la priorité à la connexion ainsi que l’option ” éliminer le retard du son “. Nos résultats montrent un retard de 12 millisecondes. Ce produit est assez peu coûteux et idéal si vous aimez les jeux mobiles.

  1. Oppo Enco X2

AVANTAGES 

  • Le son personnalisé
  • Enfin, le multipoint
  • Excellent rendu audio
  • Application iOS qui prend en charge Hi-Res Audio (LDAC).
  • Confortable
  • Réduction du bruit correcte

INCONVÉNIENTS

  • Mode transparent peu efficace
  • Prix plus élevé que l’Enco X
  • Autonomie moyenne

VERDICT :

Oppo a affiné sa formule pour les écouteurs haut de gamme avec l’Enco X2. Ceux-ci peuvent désormais rivaliser avec les plus grands casques du marché. Équilibre sonore, multipoint, LDAC, et compatibilité iOS Ils ont le matériel idéal pour un petit casque équilibré. Même s’il y a certains défauts, le “Golden Sound” d’Oppo, comme avec l’Enco Free 2, nous convainc. Une fonctionnalité qui permet à l’utilisateur d’égaliser son écouteur en fonction de son audition et ainsi redécouvrir chaque matière sonore (musique, jeux, films) sous un jour nouveau. Pour ma part, j’ai perdu dans les médiums, et c’est un plaisir de “réentendre”.

  1. Apple AirPods Pro 2

AVANTAGES

  • Excellente qualité audio
  • Réduction du bruit à proximité immédiate des AirPods Max
  • Détente totale
  • Les meilleurs écouteurs pour les produits Apple
  • Un excellent kit mains libres
  • La latence est faible.
  • Réglage du volume sur les branches

INCONVÉNIENTS

  • L’autonomie de la batterie reste inférieure à celle des concurrents.
  • De nombreuses fonctionnalités ne sont pas accessibles sur Android.

VERDICT : 

Les AirPods Pro d’Apple étaient déjà exceptionnels, et les AirPods Pro 2 continuent d’améliorer ces prémisses. La nouvelle puce H2 dispose d’une flopée de fonctions supplémentaires. Nous constatons une augmentation plus contrôlée de la sortie des basses. La réduction active du bruit est très remarquable, rivalisant avec celle des AirPods Max d’Apple. Le contrôle du volume fait son apparition dans cette génération, ce qui était très attendu. Sur le front de l’autonomie, la nouvelle puce H2 ajoute un grain de sel. Les AirPods 2 ont une autonomie de 6 heures avec ANC, ce qui est mieux que les AirPods Pro mais reste en deçà de la concurrence. Enfin, il faut garder à l’esprit que l’expérience n’est pas aussi complète sur un PC ou un smartphone sous Android. Certaines capacités cruciales, comme l’audio spatial avec suivi des mouvements de la tête ou la détection du port, sont incompatibles. Des écouteurs qui brillent véritablement exclusivement dans l’environnement Apple.

  1. Apple AirPods 3

AVANTAGES

  • Audio spatial avec suivi dynamique de la tête pour un son enveloppant.
  • Résistance à l’eau et à la sueur
  • Une seule charge peut offrir jusqu’à 6 heures d’écoute.
  • Excellent design
  • Excellente autonomie de la batterie

INCONVÉNIENTS

  • Pas d’ANC
  • Microphone qui pourrait être amélioré
  • Certaines personnes peuvent trouver les écouteurs trop grands.

VERDICT :

Les AirPods 3 sont plus performants que leurs prédécesseurs lors de leur sortie en 2021. Cependant, ils sont loin d’être parfaits, notamment lorsqu’on les compare aux AirPods Pro, un peu plus chers (lorsqu’ils sont en vente). Les tiges sont 33 % plus courtes que celles des AirPods 2, mais l’écouteur est trop grand pour certaines oreilles. Dans l’ensemble, la qualité sonore est assez remarquable, et la connexion avec iOS est sans faille. On sera toutefois déçu par la qualité audio ordinaire lors des conversations, car le microphone est, à notre avis, très médiocre, surtout compte tenu du prix. Malgré des limitations mineures, les AirPods 3 continuent d’offrir le meilleur rapport qualité-prix pour les clients iOS (et macOS).

  1. Bose QuietComfort Earbuds

AVANTAGES

  • Le port est très confortable.
  • Suppression du bruit avec des performances élevées.
  • Basses étonnamment fortes
  • Excellent pour la communication mains libres.
  • Excellent mode de transparence

INCONVÉNIENTS

  • Un gros boîtier
  • Il n’y a pas de multipoint.
  • Latence (bien que compensée par la plupart des applications) 
  • Commandes tactiles qui sont insuffisantes

VERDICT :

La réponse de Bose à Apple et Sony est le QC Earbuds. Ils sont maintenant opposés aux WF-1000XM4 et aux AirPods Pro. Ils sont confortables et disposent de l’un des meilleurs systèmes de réduction active du bruit disponibles. C’est simple, il n’y a pas d’astuce avec eux : le silence est obtenu par l’insertion. En raison de leur taille supérieure à la moyenne, ils peuvent produire des basses énormes pour de véritables écouteurs sans fil. Par-dessus tout, nous ne pouvons cesser d’applaudir leur fonction de kit mains libres. Bose a utilisé l’expertise de son casque Headphones 700 pour supprimer l’environnement de l’utilisateur des oreilles de son interlocuteur. En conséquence, les discussions sont claires et compréhensibles quel que soit le niveau de bruit de fond. Un véritable concurrent pour quiconque recherche un casque haut de gamme axé sur les appels. Lorsqu’il s’agit de concurrence, les QC Earbuds sont ceux qu’il faut choisir.

  1. LG Tone Free T90Q

AVANTAGES 

  • L’apport spatial de Dolby Atmos
  • Le mode chuchotant
  • Nettoyage des canules par UV
  • AptX adaptatif
  • Multipoint

INCONVÉNIENTS

  • Autonomie limitée (4h en ANC)
  • L’ANC qui amplifie les basses
  • Réduction du bruit active

VERDICT :

Pour une fois, nous ne recommandons pas Tone Free uniquement pour leur méthode de nettoyage des canules par UV. Non, les T90Q sont supérieurs aux versions précédentes que nous avons pu tester. Avec l’inclusion de Dolby Atmos, le rendu sonore gagne un punch supplémentaire. L’AptX Adaptive et une connexion multipoint sont également disponibles. Elles sont à la fois confortables et sanitaires. Le mode chuchotement permet de converser discrètement au milieu du brouhaha du métro. En conclusion, même s’il y a certainement des points à développer (ANC, latence, autonomie), nous sommes ravis de voir LG présenter enfin des écouteurs de qualité (même s’ils sont chers).

  1. Jabra Elite 85t

AVANTAGES

  • Le MULTIPOINT
  • Réduction active du bruit efficace
  • Malgré leur taille réduite, les écouteurs fournissent beaucoup de basses.
  • Une qualité sonore bien équilibrée
  • Un équipement mains libres qui fonctionne
  • Une autonomie et une induction excellentes

INCONVÉNIENTS

  • Les voix toujours mal supprimées par l’ANC
  • Une assistance parfaite (meilleure sur le 75t)
  • Seuls l’AAC et le SBC sont disponibles.

Les Elite 85t de Jabra sont les premiers écouteurs TRUE WIRELESS de la société avec annulation active du bruit. Les 85t suivent les traces de leurs prédécesseurs. Nous découvrons le multipoint, une pause active, ou encore l’application la plus complète (si ce n’est la meilleure du marché).

Nous avons une forme comparable à celle du 75t pour le design, ce qui aurait permis un peu d’embonpoint. La faute à la réduction de bruit active. Jabra a cherché à adopter une structure semi-ouverte en ajoutant celle-ci, modifiant ainsi la courbure des embouts. Du coup, on perd un peu en convivialité : les oreillettes risquent de tomber progressivement des oreilles, incitant l’utilisateur à les réajuster. C’est quelque chose que le 75t n’a pas, malgré sa grande tenue. D’ailleurs, nous conseillons vivement d’éviter de faire du sport avec ces Elite 85t, qui ont tendance à tomber.

Côté audio, Jabra s’en tient à sa formule traditionnelle, avec une présentation qui fait la part belle aux fréquences moyennes et aux basses présentes. “Jabra a toujours privilégié une écoute chaleureuse centrée sur les voix et donc les médiums”, précise la marque. Lorsque nous les avons reçus, le rendu sonore nous a semblé irréprochable. Il a été lissé par les différentes mises à jour. Avec la version la plus récente (1.38 pour les écouteurs et 4.10 pour l’application), il suffit de diminuer les extrêmes graves et d’augmenter légèrement les médiums pour obtenir un son plus réaliste. Du côté audio, on trouve des écouteurs efficaces.

Comme indiqué précédemment, la réduction active du bruit a modifié la mécanique du 85t. Ce que Jabra suggère pour l’examen est une ruse. Jabra emploie quatre micros dédiés dans son premier modèle construit pour l’ANC. Les bruits du métro ou de l’avion sont fortement réduits, ce qui permet d’écouter de la musique ou une série à un niveau sonore régulier. Les voix, d’après notre expérience, sont les plus vulnérables aux critiques. 

Malgré le fait que Jabra soit reconnu pour ses produits audio professionnels, le 75t ne nous a pas impressionnés. Ici, le 85t rebat quelque peu les cartes. Les micros réduisent le bruit de sorte qu’un discours propre peut être transmis sans perturber les basses.

Enfin, nous avons été agréablement surpris par l’autonomie de ces 85t. Avec la réduction de bruit activée, ils tiennent environ 6 heures sur une seule charge. Leur étui comprend trois charges. Du coup, on peut espérer tenir presque une journée entière sans se brancher. Il faut noter que ce boîtier est compatible avec la charge par induction. Toutefois, la charge en USB-C sera plus rapide (3h30 contre 2h30).

  1. Jabra Elite 7 Pro

AVANTAGES

  • Même dans un environnement bruyant, la voix est claire et naturelle.
  • Audio personnalisable
  • Petit, léger et agréable
  • L’autonomie de la batterie est prolongée.
  • IP57
  • Des performances audios agréables
  • Connexion multipoint

INCONVÉNIENTS

  • Codecs audio pour les débutants
  • Son marqué dans les basses et aigus

En 2021, la stratégie de Jabra a changé. Elle n’a pas sorti un seul écouteur haut de gamme, mais plutôt une série. Le Elite 7 Pro est l’un d’entre eux. L’Elite 85t reste au sommet de la gamme en offrant la meilleure réduction de bruit disponible chez Jabra. L’Elite 7 Pro, quant à lui, est principalement axé sur la communication. Leur suppression active du bruit est toujours de haute qualité, comparable à celle de l’Elite 75t. Bien sûr, vous pouvez activer la transparence. Avec une certification IP57, ils conviennent aux activités sportives, tout comme la variante Active sport de l’Elite 75t.

L’Elite 7 Pro a l’avantage d’être nettement plus léger et moins visible que l’Elite 85t en termes d’ergonomie. Par conséquent, ils sont confortables à porter et ne fatiguent pas les oreilles. Les embouts offrent un ajustement précis. Le Elite 7 Pro, comme beaucoup de ses concurrents, opte pour un caractère sonore qui met l’accent sur les basses et les aigus. Les médiums sont en retrait. Heureusement, une égalisation est incluse à l’intérieur de l’application compagnon. Par ailleurs, et c’est un avantage de Jabra (et d’Oppo, voyez les Enco Free 2 et Enco X2), nous avons accès à la fonction MySound. Celle-ci utilise un simple test pour générer un profil auditif de l’utilisateur afin d’ajuster les fréquences qu’il n’entend plus. 

Le principal atout de ces Elite 7 Pro est leur capacité à fonctionner comme un kit mains libres. La parole de l’utilisateur est captée par deux microphones spécialisés. Pendant les appels, ils génèrent une voix claire et authentique, même dans des situations bruyantes. Les microphones réduisent le bruit ambiant, ce qui permet d’entendre la parole plus clairement. En outre, la technologie est plus efficace puisqu’elle utilise un capteur de conduction osseuse pour faire ressortir la voix. De plus, une récente mise à jour a ajouté une connexion multipoint à l’Elite 7 Pro. Enfin, l’autonomie est excellente, avec 8 heures de charge et 30 heures au total avec le boîtier et l’ANC activé. Ce dernier peut être rechargé sans fil ou via l’USB-C.

Mais, et il y a toujours un mais, les Elite 7 Pro ne sont pas sans inconvénients. Le boîtier manque d’une encoche, ce qui rend son ouverture difficile. De plus, les écouteurs Jabra ne prennent en charge que les codecs Bluetooth les plus basiques : SBC et AAC. Dommage pour des écouteurs à 200 €.

Réduction active ou passive du bruit ?

Jusqu’à récemment, la majorité des écouteurs étaient des dispositifs de réduction passive du bruit. Avec le QuietComfort 20, seul Bose offrait une solution efficace de réduction active du bruit. L’introduction des écouteurs totalement sans fil change la donne. Sony a battu la concurrence avec le WF-1000XM3, qui excelle en matière d’audio et de réduction du bruit.

Le marché s’est essentiellement transformé jusqu’en 2022. De nombreux écouteurs True Wireless disposent d’une réduction active du bruit. Cependant, tous ne sont pas créés égaux. Le prix reste un facteur important. Néanmoins, on peut actuellement trouver des écouteurs sans fil avec une réduction de bruit décente pour moins de 100 €.

Les écouteurs bon marché avec réduction active du bruit, en revanche, ne sont pas faits pour les mélomanes. Si vous avez le choix, optez pour des écouteurs dotés d’une simple isolation passive, mais qui sont soigneusement réglés.

En quoi consistent exactement les écouteurs multipoints ?

Si la plupart des écouteurs peuvent gérer plusieurs appareils, tous ne peuvent pas fonctionner sur deux appareils en même temps. Ceci est lié à une technologie connue sous le nom de multipoint. Elle vous permet d’utiliser vos écouteurs sans fil sur deux appareils simultanément. Cela va même jusqu’à trois sur les casques professionnels, comme ceux de Jabra. Un smartphone professionnel et un autre personnel, ou, dans le cas du télétravail, son smartphone et son PC. Idéal pour se concentrer sur son travail en musique sans craindre de manquer un appel téléphonique.

Cette fonctionnalité est courante dans les casques. Elle est de plus en plus répandue dans les écouteurs sans fil. Jabra l’utilise sur sa gamme Elite, avec les 7 Pro et 85t en tête, Technics sur ses AZ40 et AZ60, Oppo avec l’Enco X2, Huawei sur ses Freebuds Pro 2, et Apple sur ses AirPods.

Seuls les AirPods équipés d’une puce H1 sont compatibles, ce qui inclut les AirPods 2, AirPods 3 et AirPods Pro. En outre, cette fonctionnalité n’est disponible que sur les appareils Apple. Nous attendons toujours que d’autres grandes entreprises manifestent leur intérêt pour ce procédé vraiment pratique. Bose, Sony et Sennheiser sont tous en retard sur la fête en ce qui concerne les écouteurs.

Quelle est l’autonomie des écouteurs sans fil ?

Vous pourriez dire que la taille n’est pas synonyme d’autonomie. Lors de nos tests, nous n’avons trouvé aucun écouteur sans fil qui ait duré moins de 5 heures sur une seule charge. Comme ils ne sont pas utilisés en permanence, cela devrait durer une journée. Soyez prudent si vous n’activez pas les paramètres de réduction du bruit, de multipoint ou de faible latence. Ensuite, c’est la descente aux enfers. À ce jeu, le Freebuds Pro 2 ne peut tenir que 3 heures.

Tous les écouteurs sont livrés avec un étui de charge qui permet généralement d’obtenir trois charges supplémentaires. Dans la plupart des circonstances, cela permet d’obtenir au moins 24 heures d’autonomie. Bien sûr, cette quantité peut changer de manière significative en fonction de l’application : vidéo, musique, réduction du bruit, etc.

Il convient de noter que les boîtiers des écouteurs sans fil à réduction active du bruit (ANC) peuvent être lourds. Les QuietComfort Earbuds de Bose et le WF-1000XM3 de Sony en sont des exemples. D’autres écouteurs ANC, comme le Jabra Elite 85t, offrent une plus grande autonomie sans augmenter la taille du boîtier.

Enfin, selon le modèle, vous pouvez charger vos écouteurs via un adaptateur USB-C ou microUSB. La recharge sans fil n’est pas chère et se démocratise de plus en plus. A vous de déterminer si c’est une option nécessaire pour vous.

Est-il préférable d’avoir un signal distinct pour chaque écouteur ou un seul signal pour les deux ?

Chaque producteur choisit sa propre approche. Les deux écouteurs peuvent fonctionner ensemble comme un système maître et esclave, ou bien ils reçoivent chacun leur propre signal de l’appareil avec lequel ils sont fixés. En réalité, chaque écouteur peut être utilisé indépendamment avec un signal indépendant. Seul le maître peut être utilisé seul dans le cas contraire. Il convient de noter que lorsqu’un seul écouteur est retiré de son boîtier, le signal est censé passer en mono.

Est-il possible d’éliminer la latence des écouteurs ?

Non, ce n’est pas possible. Enfin, pas tout à fait. 

Le Bluetooth a une latence intrinsèque. Il y aura toujours un décalage entre ce que vous voyez à l’écran (ou entendez dans le cas d’une vidéo). Dans le pire des cas, un retard d’une demi-seconde peut se produire, entraînant une désynchronisation labile dans le cas d’un film ou d’une série.

Il est impossible de l’éradiquer, mais on peut le contrôler. La première option échappe à notre contrôle. Elle consiste à utiliser les services Internet. Les fournisseurs de streaming comme Netflix et YouTube travaillent à l’amélioration de leurs algorithmes pour éliminer la latence et offrir la même expérience quel que soit le casque utilisé.

La technique alternative est utilisée au moment de l’achat. Vous devez choisir un casque qui utilise des codecs à faible latence. Dans l’idéal, il devrait s’agir d’un dispositif conforme à la norme APTX Low Latency (ou AptX Adaptive) dont la latence ne dépasse pas 40 ms. Toutefois, ce codec n’est pas encore largement utilisé dans les casques sans fil.

Il faut noter que certains fabricants intègrent avec succès des solutions de latence réduite dans leurs apps. Celle des Freebuds Pro 2 de Huawei est totalement inefficace. L’AZ-60, en revanche, est notre champion de la latence réduite chez Technics.

Quel est le meilleur codec audio, AAC, SBC, LDAC ou APTX ?

Les codecs audio sont les traducteurs des signaux Bluetooth. Ils codent les données fournies par l’émetteur et les décodent du côté récepteur, comme leur nom l’indique. Leur objectif est de fournir une qualité idéale tout en limitant au maximum la bande passante afin d’accroître la stabilité du signal. Pour ce faire, un codec compresse le signal. C’est là que tout se joue.

Un codec compressera plus efficacement que l’autre. Toutefois, dans ce scénario, les codecs qui compressent le plus offrent une stabilité du signal supérieure tout en préservant la bande passante. Les codecs axés sur la qualité n’offrent pas le même niveau de garantie. Il y a des coupures et des craquements. Tout l’art consiste à trouver le bon équilibre.

Il existe cinq grands codecs audio. Si votre équipement est compatible avec plusieurs d’entre eux, le choix entre l’appareil source et le récepteur, dans notre cas un smartphone et un casque, est automatisé.

Vous pouvez utiliser un logiciel comme Bluetooth Scanner pour Android pour déterminer le codec choisi. Pour aller plus loin, vous pouvez mettre votre smartphone en mode développeur (Android) et choisir le codec que vous souhaitez utiliser.

SBC : le codec fondamental

Le profil Bluetooth A2DP fondamental, qui est responsable de la transmission audio, collabore avec le codec SBC, qui est le plus utilisé. Toutefois, comme il ne peut pas gérer les faibles taux de compression, ce dernier n’est pas le plus à même de transmettre l’intégralité de l’enveloppe sonore. En l’absence de données sur votre appareil, le SBC doit être intégré. En pratique, il garantit une stabilité du signal extrêmement forte, au détriment de la qualité audio.

LC3 : Le successeur du SBC 

Bluetooth LE Audio inclut le codec LC3, qui est mis en œuvre dans Bluetooth 5.2. Ce codec est souvent utilisé pour remplacer l’ancien SBC. Il est plus efficace et offre une meilleure qualité sonore pour un débit de données deux fois moins élevé. En réalité, il consomme moins d’énergie, ce qui augmente l’autonomie des écouteurs ou des casques.

AAC : la qualité supérieure d’Apple.

Il s’agit du codec d’Apple. Il est en concurrence avec le SBC et est largement utilisé par l’iPhone et l’iPad. Son objectif est de fournir une qualité audio supérieure à celle du SBC sans interférer avec la transmission du signal.

Cependant, il est exclusivement disponible pour les utilisateurs de produits Apple. Les autres systèmes ne l’intègrent pas aussi efficacement. Nous constatons une surconsommation de la batterie sous Android en particulier. Cela est dû au fait qu’il y a trop d’appareils Android distincts sur le marché, ce qui rend difficile l’optimisation du système, et que les fabricants doivent modifier le système de Google selon leurs propres exigences.

AptX : le codec le mieux équilibré.

Ce codec, acheté par Qualcomm, est le meilleur compromis. Il est disponible en trois versions : AptX, AptX HD, AptX Low Latency, et AptX Adaptive.

AptX, en substance, permet la retransmission sans perte de fichiers MP3 à 320 Kbps. Cela est comparable à un CD audio 16 bits / 44,1 kHz, mais avec une compression. En outre, sa latence est nettement inférieure à celle du SBC (120 ms contre 300 ms), même si elle n’est pas suffisamment faible pour correspondre exactement aux jeux vidéo.

Le système AptX Low Latency peut y remédier. Cette avancée réduit encore plus la latence à 40 ms. L’AptX HD, quant à lui, se préoccupe de la qualité de la transmission. Il a un débit binaire plus important qu’AptX mais une latence plus faible. Ce codec a l’avantage d’être interopérable avec tous les appareils qui acceptent AptX.

Enfin, AptX Adaptive est l’ajout le plus récent. Il est lui aussi rétrocompatible avec AptX. Son nom implique qu’il modifie son fonctionnement à la volée. La stabilité du signal est favorisée lorsque l’émetteur et le récepteur sont éloignés. Il sera de qualité s’ils sont proches. En ce qui concerne la latence, elle dépend du dispositif émetteur, mais elle ne doit pas dépasser 80 ms.

Les codecs AptX sont inclus dans tous les smartphones et tablettes Android (avec une puce Qualcomm, pas Samsung et Huawei). Malheureusement, pour en bénéficier, la chaîne doit être complète. Même si vous pouvez l’obtenir sur des casques haut de gamme, trouver une itération AptX sur des casques véritablement sans fil relève du défi.

LDAC : le summum de l’excellence

C’est le summum de la gamme. Sony l’a développé pour transmettre des fichiers audio HD 24 bits/96 kHz via Bluetooth à une vitesse maximale de 990 Kbps. Il est destiné aux appareils prenant en charge le Hi-Res Audio.

 

Pour en faire l’expérience, vous aurez besoin d’un émetteur et d’un récepteur adaptés, comme pour tout autre codec. Le rendu est comparable à celui d’une diffusion sans perte. La promesse est qu’il sera de qualité CD. Elle n’est pas totalement satisfaite puisque la vitesse d’un CD est de 1,4 Mbps. Ici, nous sommes encore légèrement en dessous de 1 Mbps.

Or, le débit binaire d’un smartphone est souvent bloqué à 330 Kbps. En effet, le LDAC se comporte de manière similaire à l’AptX Adaptive. Son débit est modulé entre 330, 660 et 990 Kbps. Il est donc indispensable de passer en mode développeur afin de bénéficier en permanence du potentiel de 990 Kbps du LDAC. Attention, cela se fait au prix de la stabilité de la connexion.

Enfin, en termes de latence, le LDAC n’est pas un champion. Il s’accroche à l’AptX avec une moyenne de 200 ms. Enfin, de bonnes performances, mais attention, cela se fait au prix de la batterie. Le LDAC consomme environ 30% d’énergie en plus que le SBC.

Le LDAC est utilisé dans un nombre croissant de casques haut de gamme. Nous apprécions particulièrement le Sony WF-1000XM4, le Philips Fidelio T1, le Technics EAH-AZ60 et le Oppo Enco X2. Cependant, les performances haute résolution ont un coût : tous ces appareils coûtent plus de 200 euros.

Le LHDC : un outsider qui fait de l’ombre au LDAC.

C’est le rival du LDAC. Il atteint 900 Kbps, une vitesse théorique légèrement inférieure. Il s’adapte également de 400 à 900 Kbps. Sur un smartphone, effectuez la même manipulation que LDAC pour limiter le débit au maximum.

Cependant, il est difficile à découvrir sur les téléphones portables et beaucoup plus difficile à trouver sur les casques. Actuellement, Huawei et Oppo le poussent sur leurs smartphones. En ce qui concerne la technologie sans fil, le Oppo Enco X2 prend en charge le LHDC.

Votre smartphone change de codec sans vous en informer ?

Comme indiqué précédemment, l’option de codec d’un appareil est changée automatiquement par défaut. Même si le Bluetooth Scanner indique que vos écouteurs sont en AptX ou LDAC, l’appareil peut choisir de les convertir en un autre codec.

Cela est particulièrement vrai dans les contextes encombrés tels que les transports en commun. Le raisonnement est simple. Plusieurs appareils Bluetooth sont actifs en même temps. Chaque dispositif fait tout son possible pour stabiliser son signal, même si cela signifie utiliser un codec moins flatteur. Il est toujours possible de modifier manuellement un codec sur Android en utilisant les paramètres du développeur, mais cela comporte le risque de perdre en stabilité.

 

Actualité

5 applications pour faire de l’espionnage téléphonique

Les utilisateurs de smartphones possèdent énormément de données et ne sont pas toujours conscients de l'étendue de ce qu'ils...

Rhinoshield : quelles sont les meilleures coques MagSafe pour protéger son iPhone ?

Choisir une coque pour protéger votre iPhone n'a jamais été aussi facile. Heureusement, vous êtes au bon endroit. Nous...

4 astuces pour redonner vie à votre vieux linge

Les vêtements en disent long sur la personne qui les porte. Par conséquent, des soins appropriés sont recommandés de...

Test du Google Pixel 6a : le meilleur téléphone à moins de 500 euros

Consultez les résultats du test Google Pixel 6a dans cet article pour décider de l'acheter ou non. Il y a...

iPhone 14 : où précommander le nouveau téléphone d’Apple ?

Vous êtes fan d'iPhone et vous vous demandez où précommander le nouveau modèle ? Voici quelques-unes des pages de...

Quelle est la coque la plus résistante pour iPhone 13 ?

Les meilleurs étuis/coques pour iPhone 13 protègent votre nouveau téléphone contre les chutes, les rayures et autres dommages, ce...

Populaires

Annuaire inversé : Comment connaître le nom de l’appelant ?

L'annuaire inversé gratuit est le meilleur endroit pour en...

Quelles formes et formats de tampon encreur choisir ?

Quel support dois-je choisir pour mon tampon ? Les tampons...