E-MARKETING/SEOComment optimiser les performances de votre site web ?

Comment optimiser les performances de votre site web ?

-

Un site web d’entreprise bien conçu renforce à la fois l’expérience de l’utilisateur et l’image de l’entreprise. La vitesse de chargement des pages est l’une des considérations les plus importantes. Plus la vitesse est élevée, plus le taux d’engagement des visiteurs est important et, par conséquent, le taux de conversion. Continuez à lire si vous voulez en savoir plus sur la façon de stimuler les performances du site Web de votre entreprise et d’offrir à vos visiteurs une expérience de navigation idéale.

Que signifie optimiser le site web d’une entreprise ?

Pour faire simple, optimiser ou augmenter les performances de votre site Web signifie réduire le temps nécessaire pour qu’une page s’affiche dans son intégralité, également appelé temps de chargement total de la page.

Lorsque les pages se chargent rapidement, la probabilité que l’utilisateur quitte le site diminue. La diminution du taux de désertion (taux de rebond) est une mesure importante pour déterminer l’intérêt et la participation des utilisateurs.

Comment augmenter la vitesse de chargement des pages ?

Les utilisateurs sont prêts à attendre entre 1 et 3 secondes en moyenne pour le chargement d’une page Web. Lorsque des erreurs de programmation créent des ralentissements, un développeur doit enquêter et résoudre le problème. En revanche, de petites techniques suffisent souvent à améliorer les performances du site Web de votre entreprise b2b et à le rendre beaucoup plus rapide en peu de temps, et ce sans devoir intervenir sur le back-end.

Jetons un coup d’œil à ces solutions.

1. Choisissez une meilleure formule d’hébergement pour améliorer les performances du site Web de votre entreprise.

Il existe plusieurs entreprises sur Internet qui fournissent des services d’hébergement pour différents types de sites Web. Beaucoup fournissent même des solutions personnalisées et prêtes à l’emploi pour des types spécifiques de CMS (Content Management System), tels que WordPress, Joomla et Prestashop.

Nous ne pouvons que vous conseiller de choisir votre fournisseur avec discernement ! Choisir le service du premier venu peut vous causer des difficultés non seulement en termes de vitesse, mais aussi en termes de sécurité. Ne vous contentez pas de regarder le prix ; il s’agit d’un investissement sérieux pour votre entreprise, quelle que soit sa taille.

Hébergement mutualisé

En général, l’offre se présente sous la forme d’un hébergement mutualisé, qui est un environnement partagé entre plusieurs sites et qui est généralement peu coûteux, ou d’un hébergement dédié, qui vous permet de disposer de toutes les ressources du serveur pour votre projet. La deuxième solution est évidemment plus efficace, mais elle est aussi plus coûteuse.

Si vous souhaitez maintenir des coûts bas, choisissez un hébergement mutualisé avec des disques SSD ; ils sont souvent plus rapides qu’un hébergement avec des disques durs.

Le service clientèle est sans aucun doute le dernier facteur d’évaluation (mais pas le moindre). Assurez-vous d’obtenir le service d’une société qui vous garantit une assistance technique exceptionnelle, tant en ligne que par téléphone, en un minimum de temps.

Nous ne recommandons pas un fournisseur plutôt qu’un autre dans ce bref guide pour la simple raison que la qualité du service doit être évaluée en fonction du projet que vous envisagez. Toutefois, si vous souhaitez transférer votre domaine vers un autre fournisseur, vous pouvez le faire sans difficulté ; le transfert ne prendra que quelques jours.

2. Améliorez l’efficacité du site web de votre entreprise en réduisant la taille des images ou en changeant leur format.

Les images, les vidéos, les infographies, les documents téléchargeables et les ressources multimédias en général jouent un rôle important pour donner de la valeur aux utilisateurs et garantir une bonne expérience.

Cependant, comme ces fichiers sont plus volumineux qu’une simple chaîne de texte et nécessitent plus de temps pour s’afficher correctement, ils ralentissent fréquemment le chargement des pages. En allégeant et en simplifiant ces fichiers, on peut résoudre le problème ou, à tout le moins, réduire le temps nécessaire à sa résolution. La taille idéale d’une image pour le Web est d’environ 100 Ko, et elle ne devrait jamais être supérieure à 200 Ko. La première étape pour réduire le poids est de s’assurer que vous soumettez des photos de la taille appropriée. Pourquoi soumettre une image de 5000 pixels de large si elle ne prend que 400 pixels ?

Le format de l’image peut également avoir un impact. Voici donc ceux qui sont le plus souvent utilisés, ainsi que leurs caractéristiques :

  • JPG est un format léger.
  • PNG est le plus lourd et ne doit être utilisé qu’en cas de nécessité absolue.
  • SVG est très léger, ce qui le rend excellent pour les logos, par exemple.
  • WEBP a été conçu spécifiquement pour accélérer le téléchargement des images sur Internet, mais il dégrade la qualité des images.

3. Minimiser les requêtes HTTP

Les requêtes HTTP de la page prennent un certain temps à se charger ; leur optimisation améliore la vitesse du site Web de votre entreprise en le rendant plus léger et plus efficace.

Mais c’est quoi exactement des requêtes HTTP ?

Lorsqu’un prospect visite le site web de votre entreprise, son navigateur (l’utilisateur) contacte le serveur qui héberge la page qu’il souhaite voir et lui demande d’afficher son contenu (textes, images, vidéos, etc.). Il s’agit d’une requête HTTP, communément appelée requête de protocole de transfert hypertexte. Lorsqu’une requête est effectuée, le serveur livre tout le matériel au navigateur de l’utilisateur, qui affiche la page Web entière à la fin du processus.

Il convient de noter que chaque fichier nécessite sa propre requête HTTP. Le temps de chargement sera plus court si le site contient un minimum de matériel. Cependant, la plupart des sites Web inter-entreprises comprennent une variété de médias.

Vous pouvez augmenter la vitesse de chargement et, par conséquent, les performances du site Web de votre entreprise en procédant comme suit :

  • Comme mentionné dans le paragraphe précédent, optimisez les fichiers.
  • Réduisez la quantité de fichiers JavaScript et CSS, si possible.
  • Évitez d’utiliser des plugins tiers et des redirections inutiles.

4. Supprimez les polices web inutiles

Les polices de caractères utilisées et la vitesse de chargement d’un site sont inextricablement liées. Les polices Web sont des caractères qui ne sont pas inclus par défaut dans le système d’exploitation ; néanmoins, il est possible de les acquérir sur Internet et de les enregistrer dans un dossier du site ou en insérant un lien vers des bibliothèques externes. Ces styles augmentent la quantité de requêtes HTTP, ce qui peut entraîner des ralentissements.

Pour limiter les différences et le nombre d’ajouts, n’utilisez que les caractères essentiels plutôt que toute la famille de polices. Cela évitera de surcharger le site b2b et offrira aux visiteurs une expérience plus rapide.

Il est conseillé de concevoir soigneusement la structure du site, ainsi que l’utilisation des styles et des polices, afin de ne pas avoir d’impact négatif sur les performances tout en obtenant un certain niveau de personnalisation. Utilisez par exemple des polices web pour les titres et des polices système pour le texte, ou vice versa.

5. Utilisez un CDN

L’un des éléments les plus importants d’un site Web rapide est la performance de son hébergement. C’est là que le CDN entre en jeu. Voyons ce que cela signifie.

Le CDN (Content Delivery Network) est un réseau de serveurs situés dans différentes parties du monde qui permet une diffusion plus rapide du contenu aux utilisateurs en fonction de leur localisation.

L’objectif du CDN est de minimiser la latence, c’est-à-dire le temps qui s’écoule entre la soumission d’une requête à une page web et la fin du téléchargement. Cet objectif est atteint en réduisant la distance physique que la demande doit parcourir. Bien qu’elle ne soit pas aussi rapide que la compression d’images, elle peut apporter des améliorations significatives en termes d’expérience utilisateur.

À tous égards, le réseau de diffusion de contenu est un média externe. Pour utiliser ce réseau, il faut s’appuyer sur des fournisseurs qui permettent à l’organisation d’envoyer du contenu aux clients finaux du monde entier via le CDN. Toutefois, en fonction des exigences réelles de l’entreprise, il est prudent de peser les avantages et les inconvénients de l’utilisation de cette technique de distribution.

6. Utiliser un plugin de cache

Le cache est simplement une collection de fichiers, généralement les plus fréquents et/ou les plus gros, qui sont téléchargés et conservés dans la mémoire du navigateur que vous utilisez pour accélérer le chargement des pages. En fait, la mise en cache peut augmenter de 2 à 5 fois la vitesse de votre site Web. En plus de la vitesse, un cache diminue la charge sur votre serveur et améliore l’expérience de l’utilisateur.

Il existe plusieurs plugins disponibles en fonction du CMS que vous utilisez pour régler simplement le cache de votre site. Vous aurez l’embarras du choix dans la bibliothèque de WordPress notamment. Voici donc quelques plugins à expérimenter :

WordPress Super Cache :

Il est entièrement gratuit et est l’un des plugins WordPress les plus populaires. Vous pouvez configurer ce plugin de deux manières : facile ou expert. Si vous êtes inexpérimenté, nous vous recommandons de choisir la configuration facile, qui est pratiquement entièrement automatisée.

W3 Total Cache :

Il est nettement plus avancé que le premier puisqu’il peut être configuré de différentes manières. Il propose une version gratuite, extrêmement complète, ainsi qu’une version commerciale.

WP Rocket : 

Un plugin premium exceptionnel doté d’une pléthore de fonctions.

7. Réparez les erreurs 404 pour stimuler les performances du site Web de votre entreprise.

Les erreurs 404 se produisent lorsque le serveur est incapable d’atteindre une page demandée par l’utilisateur ; cela se produit fréquemment parce que la page n’est plus disponible.

Les erreurs 404 créent un certain nombre de problèmes, notamment :

  • Le mécontentement et la frustration des visiteurs.
  • Augmentation des taux d’abandon du site.
  • Le SEE en pâtit.

Les utilisateurs considèrent les liens brisés comme une perte de temps précieux et, par conséquent, ils sont plus enclins à quitter le site et à visiter une autre marque. Même s’ils n’ont pas d’impact direct sur le temps de chargement des pages, disposer d’un site d’entreprise optimisé et performant, c’est aussi offrir aux prospects la possibilité de localiser ce qu’ils recherchent rapidement et sans erreur d’aucune sorte.

8. Évaluez la vitesse du site web.

Plusieurs technologies sont utilisées pour tester les temps de chargement des pages et identifier les problèmes potentiels. La recommandation est d’exécuter ces tests avant et après l’optimisation pour voir si les interventions ont été efficaces.

Voici une liste des applications les plus souvent utilisées à cet effet :

  • co,
  • PageSpeed ​​​​Insights,
  • Test de la page Web,
  • Pingdom,
  • GTmetrix,
  • CléCDN.

Les pages d’un site Web d’entreprise qui se chargent lentement ont une influence néfaste sur l’image de l’entreprise, ce qui entraîne le mécontentement des visiteurs et un taux de rebond élevé.

9. Tenez compte du Core Web Vitals

Récemment, Google a pu révéler une mise à jour d’algorithme très cruciale qui a eu un impact sur tous les éditeurs de sites du monde entier, il s’agit du Core Web Vitals. Avec la mise à jour “Google Page Experience”, le moteur de recherche le plus populaire au monde espère faire gagner du temps aux internautes en leur simplifiant la vie. Ils pourront visiter les sites web plus simplement et plus rapidement si les suggestions de Google sont suivies.

Malheureusement, pour certains éditeurs de sites web qui utilisent déjà WordPress ou WooCommerce (le plugin e-commerce du CMS), la mise en place de cette option n’est pas toujours simple. En effet, dans certaines situations, il est indispensable de faire appel à un développeur professionnel, qui a non seulement accès au site web, mais aussi à l’hébergement du site en question. Qu’il s’agisse d’installer un certificat SSL pour obtenir une URL de site ” https “, ou encore d’effectuer des optimisations pour améliorer le FID, le CLS ou le LCP, cette mise à jour doit être envisagée par tous les webmasters, qu’ils soient développeurs WordPress ou non.

Actualité

5 applications pour faire de l’espionnage téléphonique

Les utilisateurs de smartphones possèdent énormément de données et ne sont pas toujours conscients de l'étendue de ce qu'ils...

Rhinoshield : quelles sont les meilleures coques MagSafe pour protéger son iPhone ?

Choisir une coque pour protéger votre iPhone n'a jamais été aussi facile. Heureusement, vous êtes au bon endroit. Nous...

4 astuces pour redonner vie à votre vieux linge

Les vêtements en disent long sur la personne qui les porte. Par conséquent, des soins appropriés sont recommandés de...

Test du Google Pixel 6a : le meilleur téléphone à moins de 500 euros

Consultez les résultats du test Google Pixel 6a dans cet article pour décider de l'acheter ou non. Il y a...

iPhone 14 : où précommander le nouveau téléphone d’Apple ?

Vous êtes fan d'iPhone et vous vous demandez où précommander le nouveau modèle ? Voici quelques-unes des pages de...

Quelle est la coque la plus résistante pour iPhone 13 ?

Les meilleurs étuis/coques pour iPhone 13 protègent votre nouveau téléphone contre les chutes, les rayures et autres dommages, ce...

Populaires

Annuaire inversé : Comment connaître le nom de l’appelant ?

L'annuaire inversé gratuit est le meilleur endroit pour en...

Quelles formes et formats de tampon encreur choisir ?

Quel support dois-je choisir pour mon tampon ? Les tampons...