E-MARKETING/SEO

Comment utiliser le storytelling en e-commerce ?

” Ne vendez pas un produit, vendez une expérience”.

La citation ci-dessus n’est rien moins qu’un évangile dans le monde du marketing moderne. Tout spécialiste du marketing digne de ce nom sait que les clients d’aujourd’hui sont bien informés et que le marché regorge de concurrence.

C’est pourquoi vendre un produit aujourd’hui implique de communiquer correctement la valeur ajoutée qu’il apporte au client. L’idée est de présenter un produit de manière à ce qu’il ne séduise pas seulement le portefeuille du client, mais aussi son cœur.

Le storytelling est un moyen populaire et efficace d’y parvenir.

Pourquoi utiliser le storytelling dans le commerce électronique ?

Nous tombons tous amoureux des histoires chaque jour. Nous suivons des blogueurs spécialisés dans le style de vie, des leaders d’opinion, des blogs personnels, etc. sur toutes les plateformes afin de pouvoir nous engager dans des histoires qui nous touchent, nous inspirent et nous donnent confiance.

Les détails, le parcours et le résultat attirent notre attention, et nous sommes toujours à la recherche de petites choses à inculquer dans nos propres vies.

Un client peut oublier les fonctionnalités supplémentaires d’un produit, mais il n’oubliera jamais l’expérience du produit et ce qu’il a ressenti.

Les histoires ont le pouvoir de convertir des acheteurs passifs en clients récurrents. Si l’histoire de votre marque est suffisamment convaincante, votre public cible non seulement achètera votre produit, mais ne jurera que par lui.

La fidélisation et la défense des clients sont deux atouts inestimables qui ne manqueront pas de générer des revenus continus à long terme.

En somme, le storytelling peut aider votre marque :

  • Rester pertinente
  • Devenir virale
  • Former une communauté autour de votre produit
  • Accroître la fidélité à la marque
  • Se différencier de la concurrence
  • Augmenter l’engagement et les adeptes en ligne

Que signifie le storytelling pour le commerce électronique ?

Le storytelling en tant que stratégie de marque n’est pas vraiment un concept nouveau. Cependant, seules quelques marques parviennent à le mettre en œuvre correctement. Les histoires bâclées ou les récits superficiels sont plus courants que les histoires de marque qui répondent parfaitement au briefing et sont capables d’engager leur public.

Cela s’explique par le fait que raconter des histoires sur les gens et les situations qui nous entourent est un processus naturel. Cependant, humaniser une marque et briser la barrière entre le vendeur et le client est une tout autre paire de manches.

Vous devez prendre en compte la réalité de votre entreprise et ce qu’elle représente pour composer un récit pertinent qui :

  • Placer vos clients au premier plan de vos priorités
  • Relayer les convictions et les valeurs que défend votre entreprise
  • Relier vos croyances et vos valeurs à celles de vos clients.
  • Créer un impact sur vos clients et a une valeur de rappel significative.

Un petit exemple de storytelling

Un entrepreneur qui a toujours eu des difficultés à l’école et qui a réussi à créer une start-up en s’adressant à un cercle d’auto-entrepreneurs de sa ville qui l’ont guidé, soutenu et conseillé. Il peut raconter son histoire en s’adressant à toutes les personnes qui n’ont jamais pensé pouvoir trouver un emploi avec leur diplôme, mais qui ont l’ambition de créer leur propre entreprise, un peu comme le légendaire Steve Jobs. Il peut les inviter à rejoindre des groupes d’entrepreneurs pour que leur histoire change finalement pour ressembler à celle du narrateur.

Dans ce petit exemple succinct, nous pouvons voir que le récit a été utilisé pour atteindre un public spécifique que nous pouvons appeler le “public cible” (ceux qui n’aiment pas l’école mais veulent quand même réussir à créer une entreprise). Il a également mis en évidence un problème (nous sommes souvent seuls dans ces cas-là et personne n’est là pour nous aider), et peut donc suggérer une solution (celle de rejoindre un cercle d’entrepreneurs qui ont déjà réussi pour les aider).

Le storytelling suit souvent le même schéma. L’art du storytelling consiste à raconter une histoire qui parle à votre public cible et lui donne des exemples concrets de solutions à ses problèmes (votre produit ou service).

Les bonnes pratiques du storytelling dans le commerce électronique

Toutes les entreprises ne sont pas les mêmes, et vous devez adapter votre stratégie marketing en fonction de votre offre. Les mêmes règles ne s’appliquent pas dans l’e-commerce que dans les magasins brick-and-mortar, et vice versa. Il y a donc quelques bonnes pratiques à connaître dans ce domaine pour réussir !

Trouver une identité

Avant de commencer une stratégie de communication, vous devez établir quelques éléments. Tout d’abord, vous avez besoin d’une image de marque. Vous avez besoin de principes, de choses que vous défendez, et de déclarations concrètes.

Vous devez également définir très précisément votre objectif. Tous ces paramètres vous permettront de toucher le bon endroit au bon moment et, surtout, de personnaliser le style dont ils ont besoin. Vous ne pourrez pas séduire les mamans conservatrices de la même manière que les jeunes filles sortant de l’université… Et les histoires qui les toucheront ne seront pas les mêmes non plus, cela va sans dire…

Faites de votre client le héros de l’histoire

Le storytelling ne consiste pas à parler de soi et à vanter ses mérites… Il s’agit de faire en sorte que votre client potentiel s’identifie à votre personnage principal et se sente impliqué dans son histoire et sa réussite. Vous devez donc le mettre au premier plan, celui dont vous voulez capter l’attention.

Par exemple, vous pouvez utiliser le contenu qu’il a lui-même créé sur les réseaux sociaux si vous avez déjà une communauté. Proposez un jeu amusant avec un certain hashtag et surfez sur cette vague pour gagner en visibilité et avoir des choses à partager et à raconter.

Cela permettra également d’obtenir de l’engagement de la part de votre public.

Laissez une impression durable grâce au storytelling

Pour que votre storytelling soit efficace, il faut qu’il soit mémorable. Pour cela, il faut savoir jouer avec les émotions et toucher vos prospects avec des histoires qui ont un sens pour eux et qui chatouillent leurs émotions. Pour cela, n’hésitez pas à les faire sourire en utilisant un peu d’humour, utilisez la tension, la peur, la tristesse…. L’essentiel est que le résultat soit juste et qu’au final tout rentre dans l’ordre, grâce à ce que vous proposez.

Gagnez la confiance de vos clients

Grâce au storytelling, vous pouvez communiquer des concepts compliqués plus facilement et plus clairement à travers des histoires. Utilisez-le. Vous serez en mesure de montrer plus concrètement comment votre produit ou service peut changer des vies et les inciter à acheter chez vous et chez personne d’autre.

Ce qu’il ne faut pas faire !

Bien sûr, il y a aussi des choses que vous ne devez pas faire. Nous avons essayé de les résumer en quelques points qui nous semblent les plus importants.

Évitez les suspens

Vous risquez de perdre certains de vos clients potentiels, qui ne sont pas toujours très patients, surtout quand il y a urgence. S’ils veulent suivre un bon thriller, il y a Netflix !

Évitez les fins négatives

Vous pouvez utiliser la tristesse, mais seulement brièvement, et surtout, la fin doit être heureuse. Sinon, il y a peu de chances que votre personne cible s’intéresse à vous pendant longtemps.

Évitez les bizarreries

Vos histoires doivent être compréhensibles. Elles ne doivent pas être trop abstraites ou cryptiques. Le but n’est pas de donner des énigmes à résoudre !

Vous avez maintenant quelques clés essentielles d’un bon storytelling pour booster votre e-commerce. Alors prenez votre stylo et commencez à écrire ! Comme on le dit souvent, la seule façon d’éviter de faire des erreurs est de ne jamais les faire…

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *